Pour reconnaître la profession infirmière en « métier pénible » !

UNION4U_PHOTO_METIER_PENIBLE.jpg

Signer notre pétition !

En Belgique, en 2016, le Comité National des Pensions (CNP) a défini des critères de pénibilité. Dans ce cadre, les infirmiers-e-s cumulent les quatre critères légalement requis pour que leur profession puisse être qualifiée de « pénible », à savoir :

1)      La pénibilité des circonstances de travail en raison de contraintes physiques liées aux charges physiques et à l’environnement de travail ;

2)      La pénibilité de l’organisation du travail ;

3)      La pénibilité en raison des risques de sécurité élevés ;

4)      La pénibilité de nature mentale ou émotionnelle.

En effet, des salaires qui ne tiennent pas compte des responsabilités et de l’expertise exigée ainsi que l’augmentation constante de la charge de travail impacte la qualité des soins et la sécurité des patients, génère une souffrance physique, psychologique et émotionnelle réelle ce qui entraîne un abandon en cours de carrière ou encore une diminution de l’attractivité des jeunes vers cette noble profession.

Cette crise sanitaire inédite du « COVID-19 » de ces douze derniers mois a sans conteste démontré que cette revendication est parfaitement légitime et étayée par des constats et témoignages de terrain plus que probants.

Que pouvons-nous produire comme preuves supplémentaires afin d’être enfin « écoutés, entendus et reconnus » ?

Après les applaudissements au balcon du printemps 2020 aujourd’hui évanouis et les promesses politiques médiatisées et non tenues, il est plus que temps que nos Autorités compétentes légalisent la reconnaissance de la pénibilité de notre profession de soignants.

Un professionnel bien traité est un patient bien soigné !

C’est absolument indispensable pour entériner la reconnaissance des praticiens de l’Art infirmier à leur juste valeur, revaloriser leur profession et la rendre à l’avenir plus attractive afin d’enrayer la désaffection croissante des jeunes dans ces filières de formation. Nos soignants sur le terrain s’essoufflent, s’épuisent, se sentent trahis, méprisés, désespèrent et désertent la profession !

Mesdames et Messieurs les Ministres et Parlementaires,

il est minuit moins une à l’horloge des soins infirmiers !

Logotexte_Union4U_PNG.png

UNION4U, le syndicat autonome belge des praticiens de l’art infirmier

(infirmiers et aides-soignants)

info@union4u.be et  www.union4u.be

 


Thierry Lothaire, Président d'Union4U, le syndicat autonome belge des praticiens de l'art infirmier (infirmiers et aides-soignants)    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Thierry Lothaire, Président d'Union4U, le syndicat autonome belge des praticiens de l'art infirmier (infirmiers et aides-soignants) à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...