Autisme et souffrance psychique : Des professionnels dénoncent les impasses du réseau

Commentaires

#402

Je souscris entièrement à la description et aux demandes exprimées dans le texte de la pétiition.

annick grevesse (saintes, 2020-03-06)

#404

Je signe parce que ce texte m'a interpellé

Carol Sohier-Dubois (Louvain-la-Neuve, 2020-03-06)

#412

Je trouve qu'il faut prendre soin des humains quels qu'ils soient. Il faut essayer de réduire la souffrance psychique.

Catherine Tourneboeuf (Louvain la neuve, 2020-03-06)

#419

Il est primordial de continuer à soutenir et encadrer ses jeunes en détresse.

Emmanuel Dekimpe (Comines, 2020-03-06)

#420

Licencié en Politique de Formation et Psychopedagogie. Retraité du secteur.

Claude FORTEMPS (Liege, 2020-03-06)

#422

Il est important de soutenir l'inventivité de la clinique pour réinscrire dans le lien social les jeunes les plus souffrances.

Antoine Masson (Bruxelles, 2020-03-06)

#427

Je suis maman d'un adulte autiste sévère et c'est un combat tout les jours

Carole Xcaro (NUILLE le JALAIS , 2020-03-06)

#436

Je signe, la souffrance des enfants - quels-qu'ils soient, me touchant beaucoup.

Dominique Piérard (Bruxelles, 2020-03-07)

#437

je signe pcq la jeunesse est notre avenir et qu'il nous faut investir dans leur bien-être voire leur mieux-être

Isabelle courmont (warneton , 2020-03-07)

#440

Je travaille également dans le milieu et je prends toute la mesure des difficultés énoncées dans ce texte.

Guillaume Descamps (Silly, 2020-03-07)

#455

parce que nous sommes tous égaux

annick richez (ANGRE, 2020-03-07)

#456

Je suis protégé d’une autiste et je me rends compte que les resources actuelles ne permettent qu’aucune des centres qui peut aider des cas décrits ne sont disponibles que si la famille a les moyens. Et pour ceux qui n’ont en pas? C’est énorme.

VICTORIA WILLIS-EULAERTS (Rhode St Genèse , 2020-03-07)

#460

Ayant travaillé toute ma vie en service de santé mentale, je confirme que la demande de Parhélie est tout à fait justifiée.

Bénédicte Uyttenhove (Corroy le Grand, 2020-03-07)

#466

C est une bonne cause

David Dhinzelin (Mons, 2020-03-07)

#467

Je soutiens entièrement cette démarche car J'ai travaillé dans une institution qui accueillait des adultes porteurs d'un handicap mental sévère à profond, avec autisme et troubles neuro-moteurs pour certains.
Nous avions la chance de les héberger sans limitation de durée et la grande majorité d'entre eux n'auraient pas pu être "réorientés".

Etienne GALLIS (Tourinnes-St-Lambert, 2020-03-07)

#472

Mon fils attend un SESSAD depuis plus de 6 mois déjà et on m'a prédit 3 ans...

Cindy Bétoret Coquema (Balagny sur Thérain, 2020-03-07)

#476

Je signe parce qu'il faut "dénoncer"

L'Ecole Escale 2 (Uccle, 2020-03-07)

#477

Pour une société meilleure

Françoise LEURQUIN (Tenneville , 2020-03-07)

#478

J'ai travaillé avec des ados en hôpital psychiatrique et suis sensible à leur encadrement.

Vinciane JACQUES (Braine-l'Alleud, 2020-03-07)

#482

Ayant longtemps travaillé dans le secteur de la thérapie institutionnelle, et maintenant encore en Santé Mentale, nous avons malheureusement à plusieurs reprises été face à des situations que celle de ce jeune garçon....

anaïs domb (Bruxelles, 2020-03-07)

#484

Je suis pediatre et inquiet de la situation de soin

Jerry Cousin (Hoeilaart, 2020-03-07)

#493

Je signe parce que je suis une citoyenne engagée et solidaire.

AMINA ALI (Burie, 2020-03-08)

#494

Je signe parce que je trouve super important de pouvoir regarder les situations de chaque personne de façon individuelle. Bien sûr, il faut une législation, mais il faut aussi une certaine souplesse qui puisse faire en sorte de correspondre à chaque situation.

Sylvie Adam (Bruxelles, 2020-03-08)

#495

il est urgent que not re société reconnaisse la souffrance des enfants autistes et de leurs familles, et soutienne le travail thérapeutique des équipes qui les soignent

nicole HOGGE (Bruxelles, 2020-03-08)

#502

Je suis très concernée, ayant qu'un seul petit enfant, aujourd'hui il a 16 ans, autiste et énormément de problèmes.

Danièle Guiguen (Biscarrosse , 2020-03-08)

#506

Etant professionnelle de la santé mentale l'autisme c'est un sujet qui me concerne

Susana carrilho (Aulnois, 2020-03-08)

#523

je suis très sensible aux difficultés rencontrées par les parents de jeunes autistes, et que celles-ci ne vont qu'en s'aggravant puisqu'après leurs 18 ans, il n'y a virtuellement plus de structures d'accueil disposenat de ^maces.

BERNADETTE HISLAIRE (BRUXELLES, 2020-03-08)

#527

Je souscris sans réserve à la nécessité d'un temps suffisant pour toute prise en charge de santé mentale complexe, si l'on tient à le faire dans le respect de la dignité des patients et de leurs familles, et de leur humanité.

catherine luxereau (bruxelles, 2020-03-08)

#530

Pour que les moyens soient donnés pour une prise en charge individualisée, au cas par cas, et en prenant en compte les besoins du jeune.

Lionelle Van Bunnen (Bruxelles, 2020-03-08)

#533

En tant que pédopsychiatre et psychanalyste je rejoins tout à fait les propos tenus dans la pétition. Par ailleurs comme grand parent d'un enfant autiste je ne peux que constater le manque de moyens mis à la disposition des parents qui tentent de maintenir leur enfant dans un contexte de vie inclusif tout en évitant la marginalisation. Par ailleurs les aides financières pour les multiples prises en charge en ambulatoire sont tout à fait insuffisantes. Il appartient dès lors aux parents de devoir bricoler entre leurs réalités de vie et leurs professions respectives, les multiples prises en charge, le caractère fastidieux des dossiers à remplir (malheureusement pour peu de résultats) etc. Docteur Bastin Thierry

Thierry Bastin (Nivelles, 2020-03-08)

#546

Je signe pour qu’il y ait une meilleure considération de la prise en charge de l’autisme et donc des moyens de dégagés.

Claudine BROUARD (Caen , 2020-03-09)

#553

Je signe car le problème est réellement vécu en institution ici dans la région liègeoise.

MICHEL SOKOLOFF (Liège, 2020-03-09)

#561

Parce que c'est pas cool du tout pour ces enfants. Ca me touche.

Moon Black (Charleroi, 2020-03-09)

#564

Pedopsychiatre ,je partage cet avis et le soutient

Noelle Poolen (St servais, 2020-03-09)

#569

Je suis enseignant en contexte psychiatrique également et je soutiens le droit de tous les élèves à un enseignement ajusté à sa singularité et à un accompagnement "hors-normes".

Pascal Docquiert (Corbais, 2020-03-09)

#576

Je soutiens cette ligne de travail.

Daniel pop Pasqualin (Crisnee, 2020-03-09)

#579

Je travaille dans le secteur et je confirme l absence de possibilités de prise en charge adequate et rapide

Dominique Burgraeve (Bruxelles, 2020-03-09)

#582

Je signe pcq je travaille dans le secteur de la santé mentale et , en partie ds le handicap, et je connais bien ce problème majeur et révoltant

Chantal Brévers (Alleur , 2020-03-09)

#584

je signe parce que nous tentons de cerner "quels sont les besoins en matière de santé mentale les plus pressants non satisfaits dans la région de Charleroi". peut-être pourrions-nous participer à les satisfaire. Le "comité des grands projets" C.A. Le Maillon

jean mayeur (charleroi (mont-sur-marchienne), 2020-03-09)

#589

Je travaille dans la santé mentale et suis très inquiète de l'évolution des soins dans ce domaine.

Dr A.Gouzou

Annette GOUZOU (Liège, 2020-03-09)

#594

Je travaille en santé mentale et soutient la singularité.

Marie-Louise Meert (Bruxelles, 2020-03-09)

#595

J'ai travaillé dans le secteur de l'autisme et du handicap et déplore le peu de considération et de moyens alloués aux perents et au personnel encadrant ce type de problématique. Je réclame une aiide adaptée et des moyens.

Valérie Miest (Gembloux, 2020-03-09)



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...