Sauvons les Serres d'Auteuil

Contacter l'auteur de la pétition

HALTE A LA TOUR TRIANGLE

2021-11-25 11:56:36

Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,  

J’aimerais attirer aujourd’hui votre attention sur un combat qui mobilise depuis plus de dix ans bien des associations qui se sont battues pour préserver le Jardin botanique. Il s’agit de la multiplication des tours géantes dans Paris, dont l’actuelle municipalité est en train de parsemer la capitale.  

Non seulement les tours sont par nature énergivores et antiécologiques, mais elles défigurent Paris, voir le triste exemple de la tour Montparnasse, telle une verrue dans le ciel parisien, qui doit gagner 23 mètres supplémentaires ! Quant au tout nouveau TGI (Tribunal de grande instance) des Batignolles, sa hauteur est telle qu’il s’inscrit dans la perspective de l’Arc de Triomphe, tandis que les Tours Duo de la porte d’Ivry se voient depuis… le centre de Paris !  

Un autre gratte-ciel mobilise contre lui les associations depuis une dizaine d’années, la Tour Triangle de la porte de Versailles qui serait visible depuis la place de la Concorde. Le démarrage du chantier de quelque 700 millions d’euros vient d’être annoncé, et la semaine dernière, « Le Canard Enchainé » révélait que le projet est « dans le collimateur de l’Unesco » qui vient de retoquer le plan de protection des Rives de la Seine, classées au patrimoine mondial.  

Au nom du patrimoine et de la défense de l’environnement, je vous invite à signer la pétition contre la Tour Triangle lancée par France Nature Environnement Paris (FNE Paris) le plus vite possible, car le projet va revenir devant le Conseil de Paris :  

Cliquez ici pour signer la pétition « Non à la tour Triangle ! » :

FNE PARIS – Pour un Paris vivable et respirable
 
 
 
BIEN CHALEUREUSEMENT
 
LISE BLOCH-MORHANGE 
 
 

   


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

STOPPONS LA TOUR TRIANGLE

2021-11-16 17:43:56

    Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,  

J’aimerais attirer aujourd’hui votre attention sur un combat qui mobilise depuis plus de dix ans bien des associations qui se sont battues pour préserver le Jardin botanique.

Il s’agit de la multiplication des tours géantes dans Paris, dont l’actuelle municipalité est en train de parsemer la capitale. Non seulement les tours sont par nature énergivores et antiécologiques, mais elles défigurent Paris, voir le triste exemple de la tour Montparnasse, telle une verrue dans le ciel parisien, qui doit gagner 23 mètres supplémentaires ! Quant au tout nouveau TGI (Tribunal de grande instance) des Batignolles, sa hauteur est telle qu’il s’inscrit dans la perspective de l’Arc de Triomphe, tandis que les Tours Duo de la porte d’Ivry se voient depuis… le centre de Paris !

Copie_de_Pétition_httpchng.it7bdcd49wVX_(1)_1.jpg 

Un autre gratte-ciel mobilise contre lui les associations depuis une dizaine d’années, la Tour Triangle de la porte de Versailles qui serait visible depuis la place de la Concorde. Le démarrage du chantier de quelque 700 millions d’euros vient d’être annoncé, et cette semaine, « Le Canard Enchainé » révèle que le projet est « dans le collimateur de l’Unesco » qui vient de retoquer le plan de protection des Rives de la Seine, classées au patrimoine mondial.  

Au nom du patrimoine et de la défense de l’environnement, je vous invite à signer la pétition contre la Tour Triangle lancée par France Nature Environnement Paris (FNE Paris) le plus vite possible, car le projet va revenir devant le Conseil de Paris :  

Cliquez ici pour signer la pétition « Non à la tour Triangle ! » :

https://chng.it/hq2vPLTmZD

 

NOUS COMPTONS SUR VOTRE MOBILISATION

BIEN CHALEUREUSEMENT

LISE BLOCH-MORHANGE

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

STOPPONS LA TOUR TRIANGLE

2021-11-15 11:57:19

    Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,  

J’aimerais attirer aujourd’hui votre attention sur un combat qui mobilise depuis plus de dix ans bien des associations qui se sont battues pour préserver le Jardin botanique. Il s’agit de la multiplication des tours géantes dans Paris, dont l’actuelle municipalité est en train de parsemer la capitale.  

Non seulement les tours sont par nature énergivores et antiécologiques, mais elles défigurent Paris, voir le triste exemple de la tour Montparnasse, telle une verrue dans le ciel parisien, qui doit gagner 23 mètres supplémentaires !

Quant au tout nouveau TGI (Tribunal de grande instance) des Batignolles, sa hauteur est telle qu’il s’inscrit dans la perspective de l’Arc de Triomphe, tandis que les Tours Duo de la porte d’Ivry se voient depuis… le centre de Paris !  

Copie_de_Pétition_httpchng.it7bdcd49wVX_(1)_.jpg

Un autre gratte-ciel mobilise contre lui les associations depuis une dizaine d’années, la Tour Triangle de la porte de Versailles qui serait visible depuis la place de la Concorde. Le démarrage du chantier de quelque 700 millions d’euros vient d’être annoncé, et cette semaine, « Le Canard Enchainé » révèle que le projet est « dans le collimateur de l’Unesco » qui vient de retoquer le plan de protection des Rives de la Seine, classées au patrimoine mondial.  

Au nom du patrimoine et de la défense de l’environnement, je vous invite à signer la pétition contre la Tour Triangle lancée par France Nature Environnement Paris (FNE Paris) le plus vite possible, car le projet va revenir devant le Conseil de Paris :  

Cliquez ici pour signer la pétition « Non à la tour Triangle ! » :

https://chng.it/hq2vPLTmZD

NOUS COMPTONS SUR VOTRE MOBILISATION MASSIVE

BIEN CHALEUREUSEMENT

LISE BLOCH-MORHANGE

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

NOUVELLE PRIVATISATION DES SERRES D'AUTEUIL

2021-07-10 11:48:21

Bien chers défenseurs des Serres D’Auteuil,  

Comme je vous l’annonçais dans mon dernier courriel (voir ci-dessous), la mairie de Paris a fait voter hier au Conseil de Paris un avenant permettant à la FFT (Fédération française de tennis) d’étendre sa privatisation du Jardin botanique des Serres d’Auteuil.  

SERRES_AT.PERSP_._5_.15_008_.JPG

Dorénavant la FFT, via Paris Society, se propose d’organiser des événements promotionnels dans la partie sud du jardin botanique non plus seulement au moment du tournoi international (en fait pendant deux mois) mais pratiquement tout au long de l’année, ces événements n’ayant rien à voir avec le tennis, le sport ou l’écologie.  

Seuls les Ecologistes et les Insoumis ayant voté contre, nous assistons une fois de plus à l’alliance de la gauche et de la droite au Conseil de Paris (le projet étant passé notamment avec les voix du groupe LR Changer Paris), alliance contre laquelle nous avons lutté pendant près de dix ans lors de notre premier combat pour tenter de sauver le jardin des griffes de la FFT appuyée par la mairie de Paris.

D’ailleurs le nouveau projet avait déjà été voté à l’unanimité au Conseil du 16ème arrondissement, preuve qu’au lieu de préserver son patrimoine architectural et environnemental, la mairie du 16ème, comme la mairie de Paris, n’a rien appris de la première privatisation des Serres d’Auteuil et ne se préoccupe que du sport-fric.  

Rien de nouveau à ce propos venant de la maire de Paris, qui aime se draper de vert à coups d’initiatives poudre aux yeux genre jardins sur les toits ou plantations au pied des habitations, mais ne laisse pas passer une occasion de priver les Parisiens d’espaces verts, alors que Paris est la capitale dont le ratio espace vert par habitant est le plus bas d’Europe (même en incluant les bois de Vincennes et de Boulogne). Voir par exemple le nouveau Grand Palais éphémère piétinant le Champs-de-Mars et toutes les initiatives annoncées en liaison avec les J024, notamment au Trocadéro.

Une fois de plus, il appartient aux citoyens et aux associations de demeurer vigilants, et nous ne manquerons pas de revenir vers vous qui vous êtes mobilisés si nombreux, de toute la France et de l’étranger, contre le saccage de l’un des plus beaux jardins parisiens,  

Bien chaleureusement à toutes et tous,  


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

NOUVELLE MENACE SUR LES SERRES D'AUTEUIL

2021-07-07 10:57:16

Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,  

comme vous le savez, la mairie de Paris a signé en 2013 une Convention d’occupation du domaine public (CODP) en faveur de la FFT (Fédération française de tennis) lui permettant de s’installer dans le Jardin botanique après avoir démoli 9 serres chaudes (contenant un trésor botanique mondial de quelque 10 000 plantes tropicales) et arraché une centaine d’arbres.  

Cette convention, réduite grâce aux défenseurs du jardin de 99 à 50 ans, a permis à la FFT de construire un stade de tennis de 5000 places et de privatiser les bâtiments inscrits monuments historiques de l’Orangerie et du Fleuriste dans la partie sud du jardin botanique (sachant que la totalité du sol du jardin est inscrite monument historique).  

Mais la FFT ne se contente plus de privatiser une bonne partie du jardin botanique lors du tournoi des internationaux de France (privatisation s’étendant sur deux mois), elle souhaite maintenant l’occuper pratiquement toute l’année en organisant dans cette partie sud des événements promotionnels n’ayant rien à voir ni avec le tennis, ni avec le sport ni avec l’écologie.  

La mairie de Paris propose donc au Conseil de Paris cette semaine un avenant à la précédente convention qui permettrait à la FFT d’accroitre sa privatisation du jardin et son détournement du domaine public en transformant une bonne partie de l’espace en zone promotionnelle. Et cela alors même que la FFT ne semble pas avoir respecté la clause de compensation prévue en ouvrant toute l’année la Place des mousquetaires au public.  

Nous allons suivre attentivement le développement de cette nouvelle menace, et ne manquerons pas vous tenir au courant et de faire appel à votre vigilance.

SERRES_AUTEUIL_ORANGERIE_FLEURISTE_0341.JPG

 

Bien chaleureusement à toutes et tous,    


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

HELP US SAVE CEZANNE'S SAINTE-VICTOIRE

2021-03-01 17:55:20

(ENGLISH VERSION BELOW)

BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D’AUTEUIL,

JE VOUS AI DEJA ALERTE SUR LE DANGER COURU PAR UN AUTRE GRAND SITE PATRIMONIAL, CELUI DE LA MONTAGNE SAINTE-VICTOIRE CHERE A CEZANNE, DEFIGUREE PAR UNE SERIE DE 22 EOLIENNES DRESSEES SUR LE CIEL.  

LA TRES ACTIVE ASSOCIATION NATIONALE « SITES ET MONUMENTS », QUI AVAIT DEFENDU LES SERRES D’AUTEUIL, S’OPPOSE MAINTENANT AU PROMOTEUR DE CE DESASTRE.

RAPPELEZ- VOUS : après huit années de combat contre la fédération de tennis et la mairie de Paris, NOUS AVIONS ETE DEBOUTES PAR LE CONSEIL D ETAT, MAIS CELA NE VEUT PAS DIRE QU’IL FAUT RENONCER A PRESERVER LES SITES PATRIMONIAUX , CAR LES TEMPS CHANGENT…

sppef_cezanne-sainte-victoire3.jpg 

VOICI LA DERNIERE MISE A JOUR DE LA PETITION DE SITES ET MONUMENTS :  

VIBRANT APPEL EN FAVEUR DE LA SAINTE-VICTOIRE ! sandrine ROLENGO Marseille, France 16 FÉVR. 2021

—  Une trentaine de personnalités de tous horizons vient de publier, dans Le Figaro du 4 février dernier, un appel tout simplement intitulé :

Les éoliennes qui défigurent le massif de la Sainte-Victoire doivent être démontées !

On ne peut pas être plus direct, et cette tribune énergique est signée par des personnalités les plus diverses : notamment Stéphane Bern dont c'est la vocation première bien sûr, mais aussi Bernard Foccroule, directeur pendant de longue années du Festival lyrique d'Aix-en-Provence, Denis de Kergolay, président de French Heritage Society, Jean-Claude Casanova, directeur de la revue « Commentaire », Anny Duperey, comédienne, Andreï Makine, écrivain, de l'Académie Française, Eric Roussel, historien, membre de l'Institut, Julien Lacaze, président de l'association Sites & Monuments, etc. Bref tous les domaines sont représentés (la liste complète est à consulter sur FigaroVox)

Il est rare qu'un tel ensemble de personnalités prenne position aussi haut et fort en faveur d'un site offrant, selon elles, « un concentré de civilisation ». Désormais aucun responsable concerné ne peut l'ignorer : l'ensemble formé par le massif mondialement connu de la Sainte-Victoire, inlassablement peint par Cézanne, prolongé par le massif de la Sainte-Baume et la basilique de Saint-Maximin, est défiguré par 22 monstres de béton érigés sur la crête de la Sainte-Victoire.

S'élevant à 125 mètres, ils mesurent trois fois la hauteur de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille. Comme la tribune le souligne et comme vous le savez si bien, il s'agit pourtant d'un paysage emblématique autant qu'un site riche en végétaux et espèces protégés.

Le déroulé des événements traduit le même mépris sur le plan juridique :

-  Le 10 février 2020, le tribunal administratif de Toulon donne raison à Sites & Monuments en considérant que l'autorisation environnementale délivrée aux éoliennes, avant l'application du régime plus strict des « installations classées pour la protection de l'environnement », est caduque. Le promoteur doit donc demander une nouvelle autorisation, plus exigeante, et suspendre ses travaux ;

-  Faisant fi du jugement, le promoteur éolien Provencialis, filiale d'une société suisse, entreprend des travaux de défrichement et de terrassement, déversant quelque 33 000 tonnes de béton dans la roche concassée ! 

Ces travaux n'auront aucune base légale pendant près de 4 mois, avant qu'un arrêté du préfet du Var, datant du 29 mai 2020 - également attaqué par Sites & Monuments -, n'accorde au promoteur un délai d'un an pour régularisation:

- « Il en résulte que l'essentiel des travaux a été réalisé sans autorisation environnementale. La politique du fait accompli va-t-elle être récompensée ? », interroge la tribune.

Effectivement, par ce fait accompli au mépris des lois, les éoliennes sont actuellement déjà édifiés, mais les signataires de la tribune réduisent en miette l'idée selon laquelle les éoliennes répondraient au besoin de transition énergétique, alors qu'elles « fonctionnent en moyenne à 24% de leur puissance ».

Il s'agit maintenant pour nous tous, défenseurs de la Sainte-Victoire défigurée, de prouver au monde que l'on peut en France obtenir le démantèlement de ces 22 éoliennes !

Le promoteur ayant fait appel auprès de la Cour d'Appel de Marseille du jugement du Tribunal administratif de Toulon du 10 février 2020, l'audience devrait intervenir prochainement.

Dans cette attente, nous devons, tout comme les personnalités de la tribune du Figaro, nous mobiliser tous azimuts pour faire connaitre notre pétition et notre juste cause. Ce serait une grande première en France !

POUR NOUS AIDER CHAQUE EURO COMPTE !  

** Vous pouvez faire un don sur notre cagnotte Leetchi et partager celle-ci autour de vous. https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw

** Des dons plus importants peuvent être faits sur notre site, ou par chèque, avec délivrance d'un reçu fiscal : 

https://www.sppef.fr:donner (rubrique "Non à l'éolien à Sainte-Victoire!").

MILLE MERCIS A TOUTES ET TOUS !  

 

(ENGLISH VERSION)  

DEAR FRIENDS OF LES SERRES D’AUTEUIL,

I ALREADY WARNED YOU ABOUT THE ATTACK AGAINST ANOTHER GREAT FRENCH LANDSCAPE, THE SAINTE-VICTOIRE MOUNTAIN (montagne Sainte-Victoire) SO OFTEN PAINTED BY CEZANNE, NOW DISFIGURED BY A SERIES OF 22 WIND TURBINES ERECTED IN FRONT OF THE MOUNTAIN.  

THE NATIONAL ASSOCIATION « SITES ET MONUMENTS », WHICH FOUGHT FOR YEARS THE FRENCH FEDERATION OF TENNIS AND THE CITY OF PARIS WANTING TO AMPUTATE LES SERRES D’AUTEUIL, IS NOW OPPOSING PROVENCIALIS, SUBSIDIARY OF A SWISS COMPANY, WHICH BUILT THESE 22 MONSTERS OF CONCRETE.

A RECENT TRIBUNE PUBLISHED IN THE FRENCH DAILY « LE FIGARO », SIGNED BY SOME THIRTY PERSONNALITIES FROM ALL HORIZONS, IS CALLING FOR THE PURE AND SIMPLE DESTRUCTION OF THE 22 WIND TURBINES.

ALTHOUGH THE ADMINISTRATIVE COURT STATED IN FAVOR OF « SITES ET MONUMENTS » ON FEBRUARY 2020, AND ORDERED PROVENCIALIS TO GET A NEW BUILDING PERMIT, THIS COMPANY DISCARDED THE JUDGMENT AND BUIT THE 22 WIND TURBINES ON AN ILLEGAL BASIS.

THIS IS WHY THE 30 OR SO SIGNATIRIES OF THE FIGARO TRIBUNE ARE CALLING FOR THEIR DESTRUCTION IN ORDER TO PROVE THE WORLD THAT THIS CAN HAPPEN IN FRANCE NOWDAYS !

THE MARSEILLE COURT OF APPEAL WILL SOON DECIDE IF THE 22 WIND TURBINES MUST BE DESTROYED, THIS IS WHY WE NEED YOU TO SIGN OUR PETITION AND HELP US FINANCIALLY IF YOU CAN :   https://www.change.org/p/emmanuel-macron-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-sauvons-des-eoliennes-la-biodiversite-et-la-beaute-de-la-montagne-de-la-sainte-victoire

EVERY EURO COUNTS TO HELP US PAY THE LAWYERS : 

** You can donate on our cagnotte Leetchi and share it around you : 

https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw

** More important gifts can be made on our Website by cheque (receipt for the taxes)

http://www.sppef.fr/donner/ ( (rubrique « Non à l'éolien à Sainte-Victoire »)

MILLE MERCIS A TOUTES ET TOUS !      


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

VIBRANT APPEL POUR LA SAINTE-VICTOIRE

2021-02-18 15:41:42

    BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D’AUTEUIL,

JE VOUS AI DEJA ALERTE SUR LE DANGER COURU PAR UN AUTRE GRAND SITE PATRIMONIAL, CELUI DE LA MONTAGNE SAINTE-VICTOIRE CHERE A CEZANNE, DEFIGUREE PAR UNE SERIE DE 22 EOLIENNES DRESSEES SUR LE CIEL.

sppef_cezanne-sainte-victoire2.jpg 

LA TRES ACTIVE ASSOCIATION NATIONALE « SITES ET MONUMENTS », QUI AVAIT DEFENDU LES SERRES D’AUTEUIL, S’OPPOSE MAINTENANT AU PROMOTEUR DE CE DESASTRE. RAPPELEZ- VOUS : après huit années de combat contre la fédération de tennis et la mairie de Paris, NOUS AVIONS ETE DEBOUTES PAR LE CONSEIL D'ETAT, MAIS CELA NE VEUT PAS DIRE QU’IL FAUT RENONCER A PRESERVER LES SITES PATRIMONIAUX, CAR LES TEMPS CHANGENT…  

Et COMME POUR LE COMBAT EN FAVEUR DES SERRES D'AUTEUIL, IL FAUT POUVOIR RETRIBUER LES AVOCATS ! 

VOICI LA DERNIERE MISE A JOUR DE LA PETITION de "SITES ET MONUMENTS":   

"VIBRANT APPEL EN FAVEUR DE LA SAINTE-VICTOIRE !

 Sandrine ROLENGO Marseille, France 16 FÉVR. 2021

—  Une trentaine de personnalités de tous horizons vient de publier, dans Le Figaro du 4 février dernier, un appel tout simplement intitulé :

Les éoliennes qui défigurent le massif de la Sainte-Victoire doivent être démontées !

On ne peut pas être plus direct, et cette tribune énergique est signée par des personnalités les plus diverses : notamment Stéphane Bern dont c'est la vocation première bien sûr, mais aussi Bernard Foccroule, directeur pendant de longue années du Festival lyrique d'Aix-en-Provence, Denis de Kergolay, président de French Heritage Society, Jean-Claude Casanova, directeur de la revue « Commentaire », Anny Duperey, comédienne, Andreï Makine, écrivain, de l'Académie Française, Eric Roussel, historien, membre de l'Institut, Julien Lacaze, président de l'association Sites & Monuments, etc.

Bref tous les domaines sont représentés (la liste complète est à consulter sur FigaroVox)

Il est rare qu'un tel ensemble de personnalités prenne position aussi haut et fort en faveur d'un site offrant, selon elles, « un concentré de civilisation ». Désormais aucun responsable concerné ne peut l'ignorer : l'ensemble formé par le massif mondialement connu de la Sainte-Victoire, inlassablement peint par Cézanne, prolongé par le massif de la Sainte-Baume et la basilique de Saint-Maximin, est défiguré par 22 monstres de béton érigés sur la crête de la Sainte-Victoire. S'élevant à 125 mètres, ils mesurent trois fois la hauteur de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille.

Comme la tribune le souligne et comme vous le savez si bien, il s'agit pourtant d'un paysage emblématique autant qu'un site riche en végétaux et espèces protégés.

Le déroulé des événements traduit le même mépris sur le plan juridique :

-  Le 10 février 2020, le tribunal administratif de Toulon donne raison à "Sites & Monuments" en considérant que l'autorisation environnementale délivrée aux éoliennes, avant l'application du régime plus strict des « installations classées pour la protection de l'environnement », est caduque. Le promoteur doit donc demander une nouvelle autorisation, plus exigeante, et suspendre ses travaux .

-  Faisant fi du jugement, le promoteur éolien Provencialis, filiale d'une société suisse, entreprend des travaux de défrichement et de terrassement, déversant quelque 33 000 tonnes de béton dans la roche concassée ! Ces travaux n'auront aucune base légale pendant près de 4 mois, avant qu'un arrêté du préfet du Var, datant du 29 mai 2020 - également attaqué par "Sites & Monuments" -, n'accorde au promoteur un délai d'un an pour régularisation. 

« Il en résulte que l'essentiel des travaux a été réalisé sans autorisation environnementale. La politique du fait accompli va-t-elle être récompensée ? », interroge la tribune.

Effectivement, par ce fait accompli au mépris des lois, les éoliennes sont actuellement déjà édifiés, mais les signataires de la tribune réduisent en miette l'idée selon laquelle les éoliennes répondraient au besoin de transition énergétique, alors qu'elles « fonctionnent en moyenne à 24% de leur puissance ».

Il s'agit maintenant pour nous tous, défenseurs de la Sainte-Victoire défigurée, de prouver au monde que l'on peut en France obtenir le démantèlement de ces 22 éoliennes !

Le promoteur ayant fait appel auprès de la Cour d'Appel de Marseille du jugement du Tribunal administratif de Toulon du 10 février 2020, l'audience devrait intervenir prochainement.

Dans cette attente, nous devons, tout comme les personnalités de la tribune du Figaro, nous mobiliser tous azimuts pour faire connaitre notre pétition et notre juste cause. Ce serait une grande première en France !

POUR NOUS AIDER CHAQUE EURO COMPTE !  

** Vous pouvez faire un don sur notre cagnotte Leetchi et partager celle-ci autour de vous.

https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw

  ** Des dons plus importants peuvent être faits sur notre site, ou par chèque, avec délivrance d'un reçu fiscal :

http://www.sppef.fr/donner/ (rubrique « Non à l'éolien à Sainte-Victoire »)

MILLE MERCIS A TOUTES ET TOUS ! 

  


Lise Bloch-Morhange, auteure de la pétition

LES SERRES D'AUTEUIL PRISES EN TENAILLE (voir le courriel ci-dessous)

2021-02-05 19:23:03

 (English version)

Dear lovers of Les Serres d’Auteuil Botanical Garden,  

 

PHOTO_LBM_20201206_1504122.jpg

This is a picture taken last mid December, where you can see one of the original gracious greenhouses disfigured by the new roof of the Chatrier Roland Garros stadium, inaugurated last September.    

This is of course an ugly optical illusion (the new roof being actually meters away) showing to what extend Roland Garros stadium is streching out on what used to be one of the loveliest gardens in Paris.

Roland Garros stadium is getting closer and closer along avenue Gordon Bennett on the West, while the new 5 000 seat stadium built South of the garden reduces the Serres d’Auteuil to a little public garden.   

20210115_1436081.jpg

And to think that the French tennis federation and the City of Paris dare compare this massive modern monster of steel with the architectural and landscaping masterpiece imagined by Jean-Camille Fomigé in 1898 ! And to think that this masterpiece, more and more disfigured, was labeled « Historical Monument » in 1998 !

While Mrs Hidalgo, mayor of Paris, is boasting of turning Paris into a green city, the disfiguration of Les Serres d’Auteuil shows how little she really cares about green spaces, while the French federation of tennis is showing equal contempt when it would have been possible to expand Roland-Garros stadium on Freeway 13 and spare one of the loveliest gardens in Paris.

Like so many of you, signatories of my petition « Save les Serres d’Auteuil ! », have written and written over the years, why destroy such masterpiece of landscaping for 2 weeks of tennis each year ? But who wants to stand in the way of the moneymaking Grand Slam, the millions making Grand Slam ?  

With my best wishes for the new year and my warms feelings,   


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

LES SERRES D'AUTEUIL PRISES EN TENAILLE

2021-01-19 20:24:02

Bien chers amoureux des Serres d'Auteuil,

voici une photo, prise à la mi-décembre, de l’une des grandes serres du jardin couronnée par le nouveau toit couvrant du stade Philippe Châtrier, inauguré cette année à Roland-Garros.    

PHOTO_LBM_20201206_1504121.jpg

Il s’agit bien sûr d’un effet d’optique assez catastrophique, démontrant à quel point Roland-Garros s’étend chaque jour un peu plus, sur tous les plans, sur l’un des plus beaux jardins de Paris, comme le montrent les actuels travaux d’extension.

Voilà donc le jardin pris en tenaille entre l’extension croissante de Roland-Garros du côté avenue Gordon-Bennett, et le massif stade de 5000 places édifié le long du boulevard d’Auteuil au sud.    

20210115_1436211.jpg

Et dire que la ville de Paris et la fédération française de tennis prétendent rivaliser, avec ce bâtiment mastoc, avec les aériennes serres de Formigé ! C’est vraiment faire injure à son chef d’œuvre architectural et paysager inauguré sur 9 hectares en 1898, inscrit Monument historique l’année de son centenaire, et consacré l’un des quatre "Jardins botaniques de la Ville de Paris" cette même année.

Le voilà maintenant pris en tenaille de tous côtés, réduit à l’état de square. Quel mépris, de la part de la mairie de Paris, pour les espaces verts, quel péché originel pour Madame Hidalgo, et quelle arrogance, pour la fédération de tennis, alors qu’elle pouvait s’étendre au-dessus de l’autoroute A13.  

Comme tant d’entre vous, signataires de ma pétition « Sauvons les Serres d’Auteuil", l’ont écrit et répété : « Tout ça pour deux semaines par an ! ». Mais le sport-fric n’a-t-il pas tous les droits ? 

Avec mes souhaits les plus chaleureux pour cette nouvelle année si particulière,   


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

CELEBRONS LE GINKGO DES SERRES D'AUTEUIL

2020-11-22 17:23:02

BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D'AUTEUIL,

lors de mon dernier courriel datant du 29 septembre dernier (voir ci-dessous),  je vous alertais sur l'arrachage de l'un des plus beaux arbres du jardin botanique, l'AILANTHE de 33 mètres. Il était malheureusement situé trop près du stade de la FFT et de la Ville de Paris, construit après d'impressionnants travaux de terrassement.    

Aujourd'hui, par contre, je suis heureuse de vous envoyer une photo de l'un des plus beaux arbres, le GINKGO ou ARBRE AUX QUARANTE ECUS, ayant la chance de se situer au nord loin du stade. Le GINKGO est l'un des arbres les plus anciens, remontant à 150 millions d'années, sous lequel Boudha aimait prodiguer son enseignement.

GINGKO_20201116_1507161.jpg

En voyant cette merveille, comment ne pas déplorer, une fois de plus, que la FFT et la Ville de Paris aient bétonné un jardin botanique pour un tournoi se déroulant deux semainbes par an? L'argent étant le coeur de la FFT, en dépit de la pandémie, du report et des spectateurs réduits, elle a pu annoncer cette année avoir dégagé une marge brute de 24 millions d'euros grâce aux droits télévisés approchant 40% de ses recettes. Raison de plus pour laquelle amputer l'un des plus beaux jardins de Paris se révèle tellement scandaleux.

En souhaitant que la photo du GINKGO des Serres d'Auteuil planté en 1895 allège un instant votre confinement,

Bien chaleureusement à toutes et tous,


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil



Partager cette pétition

Aidez cette pétition à récolter plus de signatures.

Comment promouvoir une pétition ?

  • Partagez la pétition sur votre mur Facebook et dans les groupes liés au sujet de votre pétition.
  • Contactez vos amis
    1. Écrivez un message dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez signé cette pétition, car les gens seront plus susceptibles de la signer s'ils comprennent l'importance du sujet.
    2. Copiez et collez l'adresse web de la pétition dans votre message.
    3. Envoyez le message par e-mail, SMS, Facebook, WhatsApp, Twitter, Skype, Instagram ou LinkedIn.



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...