DEPISTAGE MASSIF ET TRAITEMENTS AU LIEU DE VIVRE PENDANT DES MOIS DANS L'INCERTITUDE ! NE JOUEZ PAS AVEC NOS LIBERTÉS

Madame la Ministre Sophie Wilmès,

Messieurs et Mesdames les Parlementaires Belges et Européens,

Messieurs et Mesdames les commissaires Européens,

Madame Ursula Von Der Leyen,

 

En tant que citoyens, nous nous adressons à vous.

Nous souhaitons des mesures supplémentaires radicales et immédiates de protection en cette crise sanitaire. Il existe d'après plusieurs spécialistes éminents, des solutions sanitaires au lieu de nous faire vivre pendant des mois et des mois dans la crainte : ne pas pouvoir embrasser nos proches, ne pas pouvoir enlever nos masques, ne pas pouvoir voyager, ne pas pouvoir nous rassembler. S'il vous plait, ne jouez pas avec nos libertés et nos santés !

Les citoyens ont à la fois besoin d’être protégés et respectés dans leurs libertés.

Madame Wilmès, nous aimerions vous remercier pour votre gestion de la crise du COVID-19. Vous avez produit un discours d’unité qui a apaisé les esprits en début de crise, et vous avez pris à bras le corps la crise lorsqu’elle a éclaté. Nous avions besoin d’unité.

Mais, nous aimerions vous demander en toute urgence des mesures supplémentaires de protection des citoyens, suite à la gestion du cabinet ministériel belge de la Santé par rapport à cette crise, et suite aux mesures d’austérité qui ont atteint notre système de santé. Nous vous le demandons, en tant que citoyens, respectueux de notre devoir de protéger la santé de tous, et donc respectueux du confinement, mais, cependant nous demandons:

  • D'adopter des gestes simples de soins au lieu de nous faire vivre des mois d'incertitude, d'anxiété, dans un régime qui ressemble à une dictature alors qu'il y a une solution: le dépistage de toute la population et des traitements qui ont fait leurs preuves ! Nous vous demandons de ne pas nous déconfiner avant de nous avoir testés. Afin de nous laisser libres ensuite et ne confiner QUE ceux qui sont porteurs du COVID ! Le Luxembourg a commencé à dépister massivement, à Singapour et à Taïwan, ils l'ont fait. En Suède, ils ne sont pas confinés car ont pris d'autres mesures. Vous avez laissé entendre, Madame Wilmès, que nous pourrions alterner entre périodes de confinement et de déconfinement. Nous ne souhaitons pas qu'on joue au yo-yo avec nos libertés et nos santés alors qu'il y a d'autres solutions. Voici des sources sérieuses affirmant que ces solutions sont viables, provenant d'un spécialiste professeur et/ou invité dans 15 universités du monde : https://ibb.co/cNnQfT Il existerait la capacité de multiplier les tests à l’infini grâce à l’université de Namur : sources : https://plus.lesoir.be/287997/article/2020-03-17/coronavirus-un-virologue-namurois-trouve-le-moyen-de-multiplier-les-tests?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3Dtests%2520infini%2520namur Pourquoi ces capacités ne sont-elles pas utilisées ? Nous voudrions que vous répondiez à cette question cruciale pour nous : pourquoi nos libertés les plus fondamentales ont été mises à mal ? En effet, à Taïwan, la population n’a pas été confinée et a été testée entièrement. Et seules les personnes porteuses du COVID seraient mises en quarantaine. La question se pose, cruciale : pourquoi ne payez-vous pas quelques millions pour la mise en place de ces tests, contre plusieurs milliards que cette crise va coûter à notre économie ? Et pourquoi vous ne nous testez pas massivement au lieu de vaguement prédire des allers-retours entre des confinements et déconfinements ? Nous ne sommes pas prêts à accepter que  l’on joue au YO-YO ainsi avec nos libertés et notre santé.
  •  Pour éviter de devoir vivre en yo-yo entre périodes de confinement et de déconfinement, nous souhaitons qu' à l’issue du confinement, que toute personne arrivant sur notre sol provenant d’un pays qui souffre encore de la pandémie soit mise en confinement pendant 14 jours. C’est ce qu’on fait à Singapour. Nous avons besoin d’être plus efficaces dans la gestion de cette crise. Une gestion efficace des frontières est indispensable. Ne faites pas prendre de riques inutilement à nos santés tout en voulant nous imposer des masques pendant des mois, la distanciation pendant des mois, des allers et retours entre confinements et déconfinements pendant des mois, tout en laissant des portes ouvertes au virus. Ce n'est pas logique ? 
  • De ne pas mettre en application le tracking, ce qui est une atteinte à nos libertés.  Dépistez-nous, mais ne nous enlevez pas un droit qui est inscrit dans la Charte des Droits de l'homme : la vie privée. Que la population soit protégée de toute tentative d’immixtion dans leur vie privée sous le prétexte de gérer cette pandémie. En effet, l’idée est émise de rentrer dans nos données personnelles pour retracer la transmission de l’épidémie.Soyons sérieux. Nous ne voulons pas, pour une question de gros sous, que nos libertés les plus fondamentales soient encore rognées. Pourquoi ne pas simplement tester la population entière ? Pourquoi vouloir nous tracer ? Pourquoi ne pas nous tester régulièrement ? Car en effet, tester tout le monde coûte de l’argent, mais il en coûte encore plus de mettre toute l’économie à l’arrêt au portefeuille comme vous l'avez fait alors qu'il y avait d'autres solutions, comme en Suède, au Taïwan, pour en pas nous confiner. Nous ne comprenons pas. Nous demandons donc l’interdiction de nous tracer. Nous demandons aussi à ce que nous interdisions à Facebook de censurer des informations. Cela relève de la dictature pure et simple. Facbook censure les informations liées au Pr Raoult, alors qu’il s’agit d’un enjeu de santé majeure. Facebook a-t-il le droit de bâillonner nos scientifiques de renom ? Cela suppose une dérive autoritariste dangereuse. Il faut rappeler que le Dr Raoult a une renommée scientifique internationale. Source : https://ibb.co/cNnQfTH
  • De répandre massivement des traitements qui marchent . Vous traitez les gens dans nos hôpitaux selon le protocole du Professeur Raoult avec l'hydroxychloroquine d'après plusieurs médecins du terrain, mais le professeur Raoult affirme que son traitement marche dans les stades peu avancés du COVID, beaucoup moins dans les stades avancés et graves. Nous demandons à ce que je protocole soit étudié dans l'étude DISCOVERY car il n'y est pas repris. Vous y étudiez la chloroquine, mais pas l'association hydroxychloroquine - azythromycine. Un scandale quand on sait que 86% des médecins le prendraient s’ils étaient menacés par le COVID selon une enquête. Nous demandons que de larges stocks d’hydroxychloroquine et d'azythromycine soient faits et que soit laissé au soin des médecins traitants de l’administrer s’ils l’estiment utile. Nous demandons aussi que pour les personnes qui sont trop sensibles puissent être traitées avec de azithromycine seule selon le protocole du Dr Sabine Paliard-Franco qui a connu 100 pour 100 de succès. Nous refusons, comme de nombreux médecins, que la médecine soit réduite à des statistiques, de la recherche. Des gens meurent pendant que l’on fait des études adaptées non pas aux conditions des épidémies, mais aux conditions de la mise en vente d’un nouveau médicament. Devons-nous rappeler que des médecins sont choqués, outrés ? Voici ce qu’en dit le Dr Perronnet : « Je suis un scientifique pragmatique. Et cela me désole de voir l'ampleur qu'a pris, en France, l'esprit des statistiques sur le véritable esprit de la médecine. Il consiste à laisser penser que la médecine ne procède que de chiffres, de tirages au sort, d'équations… Cela est efficient lorsqu'on peut procéder sur le long terme, mais devient totalement inopérant dans certains secteurs de la médecine, comme celui des maladies rares. Il est consternant de constater que dans la médecine actuelle la démarche empirique puisse être méprisée, sous prétexte qu'on n'ait pas recouru à des tests en randomisation avec tirage au sort. Ce qui est impossible actuellement, alors que nous sommes dans une situation d'urgence, une crise sanitaire comme nous n'en avons pas connue depuis un siècle. » Sources de ce que j'affirme :https://www.marianne.net/societe/christian-perronne-les-tirs-de-barrage-recus-par-didier-raoult-sont-aussi-lies-des-querelles
  • https://www.youtube.com/watch?v=6lVV3LJFO4c
  • https://www.mesopinions.com/petition/sante/faut-ecouter-professeur-raoult/82737 
  • https://pgibertie.files.wordpress.com/2020/04/terminc3a9.pdf https://www.youtube.com/watch?v=giyZvits7DU&feature=youtu.be 

 

  • Que la population soit protégée de toute installation de la technologie 5G. Le principe de précaution ne prévaut-il pas en cas d’épidémie ? Surtout quand de nombreux scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur cette technologie quant aux risques sanitaires. Un appel mondial a été lancé par des scientifiques et médecins du monde entier : https://www.5gspaceappeal.org/ NOUS NE POUVONS IGNORER CET APPEL  et négliger autant le principe de précaution en pleine épidémie, c’est laisser les opérateurs téléphoniques se moquer de tous les citoyens.

 

 

  • Que les masques ne nous soient imposés que le temps de confirmer l'efficacité des protocoles Raoult, Paliard-Franco et Marik, ainsi que les autres traitements étudiés. Que soient communqiués à l'ensemble de la population, le temps que durera la fabrication industrielle massive de masques et le temps de confirmer les remèdes les tutoriels du Docteur Jean-Luc GALA pour créer des masques fait maison via les communications officielles : https://www.lalibre.be/planete/sante/pour-le-dr-jean-luc-gala-chaque-citoyen-belge-doit-fabriquer-et-porter-un-masque-5e821a977b50a6162be3810a Que Madame De Block nie que les masques soient scientifiquement recommandables, contredit l’expérience des médecins qui ont vécu des épidémies sur le terrain, comme le Dr Jean-Luc Gala, qui a affronté l’épidémie d’EBOLA. Comment est-il possible qu’un médecin comme Mme de Block puisse nier l’expérience des médecins sur le terrain ? C’est très préoccupant.

 

 

Ne nous enlevez pas le droit de nous rassembler, de serrer ceux qu'on aime dans les bras, le droit de VIVRE tout simplement, pendant des MOIS alors qu'il y a des SOLUTIONS MEDICALES !

 

Avec tous nos respects, 

 

Les citoyens et citoyennes Belges,

Les citoyens et citoyennes Européens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Rébecca à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...