Lettre à la bourgmestre de Waterloo: Ne pas appliquer l‘obligation du masque chez les enfants en primaire

A l’Attention de Madame Florence Reuter
Bourgmestre de la Commune de Waterloo

 Nous vous écrivons suite à la décision du CODECO du 03/12/2021 d’imposer le port du masque en intérieur pour les enfants de plus de 6 ans. Sur base des éléments listés ci-dessous, en vous mettant des extraits traduits mot pour mot, nous, parents et électeurs de votre commune, vous demandons solennellement de ne pas accepter de vous positionner en bourreau applicateur de peine et de faire objection de conscience dans l’intérêt des enfants de votre commune. Nous insistons, il en va de la santé physique et mentale de nos enfants. Prenez cela au sérieux.

  1°) Étude sur les enfants Corona « Co-Ki » : premiers résultats d'un registre à l'échelle de l'Allemagne sur la couverture de la bouche et du nez (masque) chez les enfants URL : https://www.researchsquare.com/article/rs-124394/v1 RÉSULTAT DE L’ETUDE : Au 26.10.2020, le registre avait été utilisé par 20 353 personnes. Dans cette publication, nous rapportons les résultats des parents, qui ont saisi des données sur un total de 25 930 enfants. La durée moyenne de port du masque était de 270 minutes par jour. Des déficiences causées par le port du masque ont été signalées par 68 % des parents. Ceux-ci comprenaient de l'irritabilité (60 %), des maux de tête (53 %), des difficultés de concentration (50 %), moins de bonheur (49 %), une réticence à aller à l'école/à la maternelle (44 %), un malaise (42 %), des troubles d'apprentissage (38 % ) et la somnolence ou la fatigue (37 %).

  2°) Évaluation expérimentale de la teneur en dioxyde de carbone dans l'air inhalé avec ou sans masques faciaux chez des enfants en bonne santé URL : https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2781743 RÉSULTAT DE L’ETUDE : Les limites de l'étude étaient sa nature à court terme dans un environnement de laboratoire et le fait que les enfants n'étaient pas occupés pendant les mesures et pouvaient avoir été inquiets. La plupart des plaintes rapportées par les enfants peuvent être comprises comme des conséquences de niveaux élevés de dioxyde de carbone dans l'air inhalé. Cela est dû au volume d'espace mort des masques, qui collecte rapidement le dioxyde de carbone expiré après une courte période. Ce dioxyde de carbone se mélange à l'air frais et augmente la teneur en dioxyde de carbone de l'air inhalé sous le masque, et cela était plus prononcé dans cette étude pour les jeunes enfants. Cela conduit à son tour à des déficiences attribuables à l'hypercapnie. Une revue récente a conclu qu'il existait de nombreuses preuves des effets indésirables du port de tels masques. Nous suggérons que les décideurs évaluent en conséquence les preuves tangibles produites par ces mesures expérimentales, ce qui suggère que les enfants ne devraient pas être obligés de porter des masques faciaux.

 3°) Rapport préliminaire sur la désoxygénation induite par le masque chirurgical lors d’uneopération – étude réalisée sur 53 chirurgiens URL : https://scielo.isciii.es/pdf/neuro/v19n2/3.pdf RÉSULTAT DE L’ETUDE : Après 60 min de port de masque facial, leur saturation en oxygène a chuté de plus de 1% et la fréquence cardiaque a augmenté d'environ cinq battements / min. 

4°) Éducation masquée ? Les avantages et les inconvénients du port de masques faciaux dans les écoles pendant la pandémie actuelle de Corona URL : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7417296/ RÉSULTAT DE L’ETUDE :• Le port d'un masque facial peut donner un faux sentiment de sécurité et peut rendre les gens moins attentifs aux autres mesures de prévention.• En raison de problèmes de compréhension de la parole, les personnes peuvent se rapprocher, sans intention, et augmenter ainsi le risque d'infection.• Le port d'un masque facial fait entrer l'air expiré dans les yeux. « Cela génère une sensation inconfortable et une impulsion à toucher vos yeux. Si vos mains sont contaminées, vous vous infectez » • « De plus, une fraction du dioxyde de carbone précédemment expiré est inhalée à chaque cycle respiratoire. Ces phénomènes augmentent la fréquence et la profondeur de la respiration, et ils peuvent aggraver le fardeau du covid-19 si les personnes infectées portant des masques répandent plus d'air contaminé. Cela peut également aggraver l'état clinique des personnes infectées si la respiration améliorée pousse la charge virale dans leurs poumons », ajoutent les auteurs.• Lorsque les personnes infectées respirent de l'air dans le masque, leur charge virale augmente. En d'autres termes : alors que les masques faciaux sont destinés à alléger le fardeau de la pandémie, ils peuvent en même temps l'aggraver dans certaines conditions. En plus de ces problèmes de santé physique, trois autres problèmes liés à l'utilisation de masques faciaux doivent être résolus : reconnaissance et identification des visages altérées, communication altérée et signalisation émotionnelle bloquée    

  En résumé de ces articles scientifiques : il est démontré scientifiquement que le port de masques faciaux a des effets physiologiques et psychologiques négatifs importants sur les enfants. Ceux-ci incluent l'hypoxie, l'hypercapnie, l'essoufflement, l'activation de la peur et de la réponse au stress, l'augmentation des hormones de stress, l'immunosuppression, la fatigue, les maux de tête, la baisse des performances cognitives, la prédisposition aux maladies virales et infectieuses et bien d’autres effets relevés dans de nombreuses autres études. Les conséquences à long terme du port d'un masque facial peuvent entraîner une détérioration de la santé et le développement et la progression de maladies chroniques.

 Ainsi vous êtes parfaitement informé que l’application de l’obligation de port du masque aux enfants de plus de 6 ans est une atteinte directe à leur intégrité physique et à leur santé.   

Ajoutez à cela que l’OMS liste dans son rapport du 5 juin 2020[1] les effets indésirables/inconvénients potentiels, dont les auto-contaminations dues aux mauvaises manipulations et à l’humidité du masque, les maux de tête et les gênes respiratoires et cutanées, la fausse impression de sécurité et les répercussions psychologiques particulièrement chez les enfants …

   Enfin nous souhaitons que soit respecté l’Article 22bis de la Constitution belge, qui prévoit que :« • Chaque enfant a droit au respect de son intégrité morale, physique, psychique et sexuelle,• Chaque enfant a le droit de s’exprimer sur toute question qui le concerne ; son opinion est prise en considération, eu égard à son âge et à son discernement,• Chaque enfant a le droit de bénéficier des mesures et services qui concourent à son développement,Dans toute décision qui le concerne, l’intérêt de l’enfant est pris en considération de manière primordiale. »   

 Ainsi que l’article 187 de la Constitution, qui appuie l’article précédent : «Que la Constitution ne peut être suspendue en tout ni en partie».  Donc ni par un conseil de sécurité, ni par un CODECO, ni par un GEMS, ni aucun autre organisme ou institution. Par ailleurs, l’article 8 de la loi du 22 août 2002[2] relative au droit du patient, prévoit que « le patient de consentir librement à toute information moyennant information préalable ».  De plus, le § 4 du même article précise que le patient a également le droit de refuser ou de retirer son consentement à tout moment.     Dans le lien suivant, vous aurez accès au rapport du G.E.M.S. du 17 Novembre 2021 : https://fdn01.fed.be/documents/c5b211c0e473174d32262ff4ea664406/GEMS_028_OCC%2020211119%20advies-1.pdf Dans ce rapport, vous pouvez lire en page 5 : « Mask wearing is unpleasant for children and makes it harder for children to correctly identify the expression of basic emotions (Roberson, 2012), yet the long term effects on children’s emotional and social development, acquisition of language and learning are not well known and to be followed up closely (Freiberg et al., 2021).” Cela étant suivi d’une série d’arguments qui pourraient se résumer à « les autres l’ont fait, alors nous aussi ». Mais c’est ce premier paragraphe qui nous interpelle : on ne connaît PAS les effets à long-terme sur la balance émotionnelle et le développement social de l’enfant, et c’est donc un risque immense que vous assumez en acceptant de vous plier aux directives du CODECO.  

  Vous constaterez surement que ce sujet nous tient plus à cœur que les horaires de ramassage des déchets papier ou la bonne organisation de la kermesse annuelle, dès lors Madame la Bourgmestre, veuillez noter que nous serons extrêmement attentifs à votre réaction et soit emplis d’une gratitude communicative à votre égard, ou alors d’une défiance qui se rappellera à vous lors des prochaines élections communales. 

EN CONCLUSION, nous estimons que la mise en œuvre des directives du CODECO du 03/12/2021 et l’imposition du masque aux enfants de plus de 6 ans est une décision unilatérale en totale contradiction avec les études scientifiques, la Constitution et la loi du 22 août 2002, ainsi que les directives de l’OMS ainsi que les doutes du G.E.M.S. et nous estimons sur base de tous les éléments listés ci-dessus ainsi que sur base du fait que « nul n’est sensé ignorer la Loi » que vous êtes parfaitement en position, par objection de conscience et par respect de la constitution, d’informer les écoles de la commune de la manière qui vous semblera la plus appropriée qu’elles n’auront pas à mettre nos petits enfants en état d’hypoxie et d’hypercapnie par imposition du port d’un dispositif médical dit « masque » leur couvrant le nez et la bouche.                                                         Les signataires en annexe.[1] https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/332448/WHO-2019-nCov-IPC_Masks2020.4fre.pdf?sequence=1&isAllowed=y[2] https://www.health.belgium.be/fr/loi-du-22-aout-2002-relative-aux-droits-du-patient

Signer cette pétition

En signant, j'autorise E.Shehu à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...