Non à l’abattage de 40 arbres au bois du Wilder sans concertation ni information envers les citoyens!

Dans le bois du Wilder, certains badauds ont pu voir un avis de communication (…) * : « 40 arbres vont être abattus au Bois du Wilder et 4 autres réduits pour des raisons sanitaires. (…) » **
En mars, en réponse à la question d’une citoyenne à ce propos sur le groupe « Berchem-Sainte-Agathe Sint Agatha Berchem 1082 », Monsieur le bourgmestre Lamouline a répondu qu’ « un permis a été délivré directement par la Région à Bruxelles Environnement, institution régionale, spécialisée en nature et environnement, qui gère le bois du Wilder au nom de la Région qui bénéficie d’un droit d’emphytéose sur le bois. La commune n’est pas intervenue et n’a pas été consultée. C’est le droit de la Région vu qu’il s’agit de travaux « de minime importance ». Il n’y a donc pas eu d’enquête publique ni de commission de concertation urbanistique. Sur le fond de ce projet, en résumé, le rapport de la Région indique que 12 arbres sont morts; la plupart des arbres sont dépérissant et subissent des attaques de champignons, ceci représentant dès lors un certain danger pour le public (risque de rupture) ; l’abattage de certains peupliers et saules sans replantation, va permettre de retrouver un aspect plus marécageux et d’augmenter la biodiversité ; la régénération spontanée est privilégiée ; quelques Malus sylvestris et Alnus glutinosa sont prévus en remplacement. »

 

En tant que citoyen.ne.s préoccupé.e.s par notre environnement et par la préservation et l’harmonie entre nous et les grands arbres, nous nous étonnons d’une politique de Bruxelles Environnement qui prend des décisions sans information large, ni concertation citoyenne.

 

Nous adressons dès lors cette pétition citoyenne par laquelle

 

Nous demandons à Bruxelles-Environnement :

1) de fournir une information plus large et plus détaillée sur la situation observée,

2) de préciser la raison d’un choix qui présiderait au remplacement d’une zone d’arbres par une zone de marécages avec une visite explicative sur le terrain,

3) de mettre en place une concertation citoyenne sur les besoins et usages de cet espace commun

 

Nous demandons à la Commune

  1. d’interpeller en ce sens et en notre nom la Région de Bruxelles-Capitale pour faire valoir notre droit à l’information et à la concertation en ce qui concerne notre vie de quartier et notre responsabilité partagée autour des aspects environnementaux et de qualité de vie ainsi qu’en matière de participation citoyenne pour toutes ces questions.

  2. De faire pression pour obtenir une concertation en bonne et due forme sur cette question prétendument « de minime importance »


* ( … de décision prise en matière d'urbanisme relatif à l'application de l'arrêté du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 25 avril 2019 réglant la forme et ainsi que les procédés d'information et de mise à disposition des décisions prises en matière de permis d'urbanisme, de permis de lotir et de certificat d'urbanisme par le collège des bourgmestre et échevins, le fonctionnaire les délégués et le Gouvernement)
** (Décision octroyée par Urban.brussels le 24 février 2021)

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Nadège Albaret à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...