Pour que Neuville garde son caractère villageois !

Un projet de lotissement situé entre la Rue de l’Egalité et la Chaussée de Marche/Route de France à Neuville est lancé. 24 habitations sont prévues sur 25 000 m². 18 habitations seront accessibles via la petite rue de l'Égalité (rue qui mène au cimetière de Neuville).

Nous, les habitants de la rue, savons que c’est une zone à bâtir et comprenons que le propriétaire du terrain cherche à le rentabiliser.

Cependant, nous souhaitons chercher une solution pour un projet respectueux de notre cadre de vie, respectueux de ce qu’est Neupré.

Nous avons besoin de vous pour montrer à nos élus locaux et aux responsables de ce lotissement que nous souhaitons que Neupré reste Neupré. Si parmi vos voisins, amis, connaissances… vous connaissez des élus communaux, n’hésitez pas à les interpeller sur ce sujet.

Voici les 7 points principaux qui nous semblent inopportuns :

1. Le nombre d’usagers de cette petite route va quadrupler. La voirie en l’état et son accès à la route nationale ne sont clairement pas adapté. Nous sommes convaincus que les zones d’évitement ne résoudront rien. Cette proposition est inacceptable vu le trafic que 35 véhicules supplémentaires minimum va irrémédiablement occasionner en heures de pointe. Il est prévu que la nouvelle voirie résidentielle fasse 8 m. de large dont 4,5m. asphaltés ! Quelle différence avec la rue de l’Egalité ! Ce qui est bon pour les uns devrait l’être pour tous. La sortie et l’entrée de la rue de l’Egalité via la chaussée de Marche sont déjà dangereuses une densification du flux automobile augmenterait naturellement le risque d’accidents.  Ce manque de visibilité et la dangerosité qui en découlent sont d’ailleurs signalés dans le rapport d’incidence.. Bref, la circulation accrue, les bruits occasionnés, le manque évident de places de parking sur la rue... vont donc quadrupler sans solution viable abordée dans le projet soumis ! Les nombreux promeneurs qui passent dans cette rue calme ne le pourront plus !

2. Trop d’habitations seront directement implantées sur la rue de l’Egalité. Les six maisons proposées apporteront un vis-à-vis inadapté. Pour reprendre les termes du rapport de l’étude d’incidence, nous estimons que le projet, en l’état, modifie profondément « des paysages à la physionomie très condrusienne : majoritairement des pâturages, mais aussi quelques labours et du maïs fourrager, avec les boisements fermant les horizons ». Afin de conserver un respect du contexte bâti existant par une urbanisation cohérente, nous estimons qu’il faut absolument diminuer ce nombre à 4 unités maximum.

3. Nous n’avons relevé aucune information précise concernant l’égouttage qui semble relié, en partie, au réseau d’égouttage de la rue de l’Egalité. Est-il capable de subir la pression d’autant de nouvelles habitations ? Le rapport d’incidence ne semble pas avoir calculé véritablement cet impact.

4. Evacuation d’eau de surface et risques d’inondations : Le relief surplombant la rue de l’Egalité et l’implantation de surfaces non absorbantes (toitures, terrasses, voiries, trottoirs, allées, etc…) provoqueront une augmentation significative des risques d’inondations.  Les solutions proposées par le rapport d’incidence seront-elles contractuelles ?

5. Adduction d’eau : la pression d’eau est souvent inégale dans nos maisons, spécialement le weekend. L’arrivée de 18 logements supplémentaires va aggraver la situation : quelle solution est apportée ? Cette situation relevée en 2017 est toujours d’actualité ! L’étude d’incidence n’a pu répondre à ce problème !

6. La jonction sensée relier le quartier à la rue de l’Egalité se situe juste en face d’une maison dans laquelle vit une famille avec trois jeunes enfants. Ce nouveau carrefour entrainera pour ses habitants une augmentation considérable de nuisances diverses : voitures qui passent, tournent, freinent, accélèrent, klaxonnent, risques d’accidents.... De plus, ce carrefour sera intrusif dans l’intimité de cette famille.

7. Nous désirons également soulever un dernier point mais non des moindres. Nous sommes attristés par le fait que cet avant-projet ne propose qu’un quartier « à l’américaine ». En effet, il n’est proposé aucun lieu de « vivre ensemble ».

Vous trouverez ici le plan et notre lettre.

COLLARDEHEINPRO7[11000]_page-0001.jpgindivision_Collard_juin_2020_VERSION_DEFINITIVE_page-00012.jpgindivision_Collard_juin_2020_VERSION_DEFINITIVE_page-00021.jpgindivision_Collard_juin_2020_VERSION_DEFINITIVE_page-00031.jpgindivision_Collard_juin_2020_VERSION_DEFINITIVE_page-0004.jpg

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Xavier BERNARD à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...