Pour reconnaître la profession infirmière en « métier pénible » !

Commentaires

#5

Cette revendication me semble une évidence !
Honte à nos autorités ministérielles de ne pas l'avoir reconnue plus tôt.
Applaudir au balcon ne suffit pas !
C'est à présent le moment de passer aux actes !

YVAN RUELLE (SPIENNES, )

#7

Je signe parce que j ai fait un burn out!

Anne michele D oultremont (Bruxelles, )

#8

J'y crois avec conviction et détermination mais certainement avec respect profond pour le travail de qualité réalisé par tous les praticiens de l'art infirmier en Belgique. Qu'au travers de la reconnaissance de la pénibilité du métier d'infirmier, les soins puissent être dorénavant prodigués de façon sécurisée à toute la population dans un climat de bien-être professionnel. Nous voulons au chevet des patients, auprès des familles et des proches, des infirmiers et des aides-soignants, mieux formés, plus qualifiés, réflexifs et compétents, enfin reconnus et payés en regard à leurs responsabilités et expertises afin d'être représentés de façon effective dans tous les organes de décision et les secteurs du système de santé.

Thierry Lothaire (Mons, )

#9

Il est temps de reconnaître en actes cette profession.

Capucine SOUPEAUX (Chartres, )

#12

Je signe parce que même avec nos formations d'ergonomie et manutention on s'esquinte le dos.
Parce que les gens sont peu reconnaissant et on leur doit tout.
Parce que nous avons de plus en plus de pression sur nos épaules par le manque de personnel.
Parce que nous soulevons autant de poids qu'un maçon parfois sur une journée.

Gwendoline Durieux (Lobbes, )

#14

Je suis infirmière et travailler dans ce métier jusqu’à 67 ans est physiquement impossible.

Magda Posieczek (6140 Fontaine l’évêque , )

#19

Je signe car étant très souvent en contact avec des infirmiers, je remarque qu’ils sont tous très investi dans leur travail et qu’ils ont énormément de cœur!
Je les admire énormément

Annick Braekman (Bruxelles , )

#20

Je signe parce qu'il est temps.

Gaëtan Mestag (Bruxelles, )

#26

C'est important pour l attractivité de notre profession

Hoorelbeke Hoorelbeke (Braine l'alleud , )

#34

Je suis infirmière en réa depuis 27 ans et nos conditions se dégradent de plus en plus et la charge de travail augmente de plus en plus

Sandra Cabaraux (Anderlecht , )

#35

Sous payée par rapport aux responsabilités, horaires pénible, manutention
Quotas de personnel par service insuffisant

Stéphanie Bievelez (Ellignies sainte anne , )

#36

Je suis infirmiere et je soutien cette pétition.
Que notre métier soit reconnu en tant que métier pénible !!!

Sandrine Stassart (Esneux, )

#39

Il est maintenant indispensable de franchir cette étape qui devient inéluctable pour un métier essentiel en pénurie et en manque d attractivité.

Ennafla Pascal (Liege, )

#41

Je suis une infirmière

Claudia Dirnu (Lessines, )

#49

Mon métier est pénible physiquement et psychologiquement.

Claire Gustin (Obourg, )

#50

Je signe car je suis infirmière depuis seulement 1 an et demi et je ne peux que confirmer les points cités.

Eline Rasquin (Namur, )

#52

Infirmière, travaillant depuis 03/08/1981 je suis fatiguée et en ai marre des conditions de travail et du peu de reconnaissance de nos institutions. Pension de misère en vue après autant d'années de dévouement et d'horaires irréguliers, c'est une honte.

Dominique Tagnon (Han sur lesse, )

#53

Je signe parce que je suis infirmière

Elodie Colyns (Profondeville, )

#55

Je suis infirmière

Sabrina Sautelet (Dinant , )

#56

Psychologiquement et physiquement éprouvant. Quel nombre d'infirmier (e)s atteignent l'âge de la pension sans avoir eu un burn out, des problèmes de dos?...combien de jeunes infirmières ne changent pas totalement de métier dans les dix premières années de carrière?

Lionel Køc'h (Baelen, )

#57

Je signe et donne mon autorisation pour cette pétition

Anne Vanhove (Courcelles, )

#58

Je signe parce que en tant qu’étudiante infirmière, je remarque qu’on manque cruellement de reconnaissance, de valorisation de la profession.

Amélie Lescot (Quievrain , )

#62

C est vraiment nécessaire pour certains services!

Yvan Zizic (Esneux, )

#63

Je suis infirmiere

Marie Laffineur (AVE-ET-AUFFE, )

#64

Infirmiere retraitée....!!!

Evelyne Parmentier (Beaufays , )

#66

Il est temps de concidérer le personnel soignant

Eric Delbauve (Grand-Leez, )

#70

Je suis infirmière

Colette François (Neufchâteau , )

#72

Je suis infirmière depuis bientôt 5 ans,
Je n ai que 26 ans et j'en ai déjà marre !
la pénibilité du travail, surcharge, aucune considération !
Le salaire n en parlont pas ... pour les responsabilités, les pauses , et jours fériés qu on prestent...
À refaire je fais autre chose... vétérinaire ?peut être qu on sera mieux considéré

Macha Facciotti (Liège, )

#75

Je suis infirmière depuis bientôt 6 ans et malheureusement, même si ce métier est pour moi une vocation, je me dis de plus en plus que je ne saurais pas terminer ma carrière dans ce milieux. Trop de patients pour trop peu de soignant. Limitation du temps passé avec eux pour aller vite et rentabiliser un maximum la journée ! Après 6 ans je suis déjà épuisée ! J’aimerai que ce métier soit reconnu comme pénible et de plus valorisé, afin que plus de jeunes suivent cette voie pour palier au manque de personnel dans les hôpitaux, MR, MRS, ...

Justine Palange (Chênée , )

#79

Je suis infirmière.

Maud Dehoux (Arlon, )

#82

Je trouve que cette proposition est plus que pertinente.

Eric Lichtfus (Liege , )

#85

Je suis d'accord qu'il s'agit d'un métier très difficile

Marlène Collinge (Liernu, )

#86

Infirmière depuis 19 ans, je vois mes conditions de travail se dégrader d'année en année 😓

Florence Verbelen (Pondrôme , )

#89

Je suis concernée et que notre métier devient de plus en plus lourd , faire toujours plus avec moins de moyens

Aurore Primavera (Manage, )

#92

Je suis aide soignante et je le sent concernée

Marie France Thys (Namur, )

#93

Infirmière enseignante

Brigitte Leblois (Forest , )

#94

J aime mon metier mais commence a fatiguer et aimerais profiter plus rapidement d une retraite meritee et finir les quelsues annees qu il me reste a travailler sereinement

Dominique Dc (Crisnee, )

#96

Je travaille en tant qu'aide de soin et j'estime que notre métier ainsi qu'infirmière doit être reconnu comme métier pénible.

Amina Daoudi (Andenne , )

#105

Metier de plus en plus lourd mentalement et physiquement. Pénibilité organisationnelle, pénibilité des horaires (3 pauses devenues obligatoires meme la nuit est devenue obligatoire !!) manque d humanisme des directions !! Ras le bol généralisé

Françoise Gossiaux (Sambreville , )

#108

Trop c’est Trop !

Philippe Bonneels (Louvain-la-Neuve , )

#110

Je suis infirmière et sage-femme hospitalière depuis 1998, et de part mon expérience, je suis pour la reconnaissance et la valorisation de notre statut.
Notre fonction doit être reconnue comme pénible.
Les horaires, les conditions de travail .... rien n’est facile et demande un investissement démesuré pour garder la cadence !!!!

Alexandra Byttebier (Namur , )

#112

Je signe car maintenant que je travaille dans cette profession depuis 1 an 1/2.Je pensais qu’ils l’étaient déjà ce n’est pas le cas. Il faut se battre pour l’avoir.

Katia Even (Anderlecht , )

#117

Je signe car je suis infirmière

Catherine Dessart (Amay , )

#118

Je suis infirmière pédiatrique en salle d'urgences depuis 6 ans et demi, il est temps que notre profession soit reconnue à sa juste valeur !

Morgane Marotte (Cerfontaine , )

#120

Je signe car ça me paraît évident!!!
Mon collègue de 60ans aux urgences avec moi adore son taf mais je vois bien que ça devient très dur par exemple... C est trop hard a 60ans...

Bouviez Kelly (bruxelles, )

#121

C'est une évidence. Pas besoin de long discours.

Annick Grevesse (Saintes, )

#122

Je travaille depuis 40 ans ! Fatiguée des horaires, du stress et de la pression !

Catherine Crausaz (Waterloo, )

#123

Aise soignante, je ne peux qu approuver la démarche.

Pier-Anne Janfils (Sambreville , )

#128

Reconnaissance de notre métier

Manon Lissoir (Namur, )

#129

Parce qu'il est vraiment temps que notre profession soit reconnue pénible ..Cette pandémie nous l'a bien prouvé...le fait que les infis fuient la profession...le fait que les étudiants se dirigent vers d'autres métiers...le manque d'effectifs...tout ça le prouve..il est temps de redorer le blason pour attirer les jeunes...

Aurore Demoustier (Colfontaine, )

#131

Je suis infirmière et souvent les journées sont pénibles et pas à la hauteur de mon salaire

Magali Van Nieuwenborgh (Bruxelles , )

#133

Ma belle-fille, Manon Richet est infirmière siamu à Arlon. Depuis mars 2020 elle fait preuve d'un courage exemplaire.

Philippe Demyttenaere (Tournai , )

#137

Aide soignante

Stéphanie Comparato (Sambreville, )

#145

Il serait plus que temps que nous soyons reconnu métier penible

Axelle Moens (Villers-le-bouillet , )

#147

Parce qu’il est de plus en plus difficile de soigner des patients Correctement où le rendement passe avant le patient ! Ou on nous en demande de plus en plus avec un manque d’effectif etc

Francoise Libert (Mons, )

#155

Nous méritons d'être reconnus comme métier pénible. Les charges physique, mentale, morale doivent être prises en considération.

Sophie Neroni (Jemappes , )

#156

Je signe parce que mon métier d'infirmière me tue à petit feu. Et après 26 ans de carrière, je sais que je n'atteindrai jamais l'âge de la pension tellement je suis épuisée physiquement et mentalement !

Maria Greco (Carnieres, )

#158

Je suis infirmière. Épuisée physiquement et mentalement... seul mon amour du métier me donne le courage de poursuivre.

Johanne Jackowska (Gerpinnes, )

#160

Je suis infirmière et j'ai peur pour l'avenir de notre profession.

Clementine Duysens (Sprimont, )

#161

30 ans de carrière en service hospitalier.... usée.

Christel Jouret (Sombreffe, )

#165

Je suis infirmière et mon métier est de plus en plus pénible. Il faut que cela soit enfin reconnu

Catherine Laforge (Enghien, )

#166

je suis infirmière et je ne me vois pas travailler jusqu' à 67 ans , je suis usée physiquement.

Viviane Delbecq (TOURNAI, )

#169

J’ai 60 ans et je commence à ramer au boulot

Cristina Romagnani (fosses-la-ville, )

#171

Je signe car si tout le monde s'accorde pour admettre que la profession infirmière est un métier pénible, la reconnaissance pratique effective est loin d'être une réalité.

Christian Toumpsin (Bruxelles, )

#179

Je suis infirmière

Fabienne Remy (Silly, )

#180

Je signe cette pétition car la pénibilite est au cœur de notre profession . Elle doit être reconnue et valorisée pour tous les travailleurs des soins de santé.!

Henri Wastiau (Ragnies , )

#182

Penibilite +++++

Laura Ldx (Arlon , )

#188

Je signe pcq je suis infirmière !

Sandrine Gobert (Voroux goreux , )

#189

Car malgré notre dévouement et même si C est une vocation, se sentir soutenue pt nous faire du bien

Jessica Goffin (Houyet, )

#191

Se travail est un métier pénible.

Damien Terwagne (Namur, )

#196

Je veux défendre cette belle profession qui est la mienne et qui est sous valorisée depuis trop longtemps

Tamara Libens (Boirs, )



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...