La voix des travailleuses et travailleurs avec ou sans emploi

Alors que les services syndicaux sont de plus en plus nécessaires compte tenu de la complexité de la réglementation et de la précarisation du salariat, les affilié-e-s constatent et dénoncent la forte dégradation des conditions d'accueil et des services aux personnes affiliées avec ou sans emploi.

Alors que le rapport statutaire 2018-2022 de la FGTB mentionne en 2020 une augmentation des membres dans toutes les catégories d'âges (+3,8 %) et près de 2000 membres en plus en 2021, sur Liège

- Les bureaux de quartiers sont fermés

- La centrale téléphonique est débordée.

- Le traitement des demandes par voie électronique est inefficace (formulaires de contact) et suppose un égal accès des personnes affiliées aux ressources numériques.

- Le délai d'attente Place St-Paul est si long qu'il s'apparente à un manque de considération des personnes affiliées.

- Le traitement des dossiers chômage plus complexes est fort long.

- Du personnel de sécurité est engagé plutôt que des gestionnaires de dossiers

Rappelons que le service d'organisme de paiement des allocations de chômage assuré par la FGTB donne de la visibilité, des affiliations et donc de la légitimité au syndicat en tant qu’interlocuteur de l’État.

Nous demandons que la FGTB reconsidère les attributions de ses ressources afin d'assurer un service de qualité dans des délais acceptables pour répondre aux besoins des travailleuses et travailleurs avec ou sans emploi.

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise AQPC à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...