NON à la fermeture ou à la fusion des pharmacies de Trooz !

Nous avons appris, par des vents (dé)favorables, la prochaine fermeture de l'une des officines de la Grand'rue à Trooz.

Bien que situées dans la même (longue) artère troozienne, ces deux pharmacies servent une clientèle bien différente venant de notre commune. La patientèle vient depuis Fraipont, la rue de Verviers, Sainry ou Ry de Mosbeux pour l'une (au 133) et depuis l'autre bout de la rue, La Brouck, rue de l'Eglise, Noirivaux, etc. pour l'officine du 51. Et dans l'une ou l'autre, on y vient pour le conseil personnalisé ou le sourire de la pharmacienne.

Prochainement, ce ne sera plus le cas.

Depuis une première fermeture de la pharmacie qui se situait face à la gare, deux officines de la même chaîne Pharmasanté sont présentes. Il est prévu, par une direction visiblement peu soucieuse du bien être de ses clients, de fermer l'une d'entre elle. Probablement celle du début de la rue qui risque de ne pas être rénovée après les inondations.

L'autre pharmacie, au numéro 133, va se voir impactée au niveau des membres du personnel, dont certaines risquent de devoir quitter cette pharmacie qu'ils ont reconstruite de leurs mains suite à la catastrophe, avec un courage et une abnégation qui force l'admiration.

Notre Grand Rue va donc se voir, encore une fois, amputée d'un commerce. Nous devons dire NON à la fermeture ou à la fusion des pharmacies de Trooz.

Ceci est une initiative personnelle car je suis outré de voir que la qualité du travail fourni par le personnel des deux pharmacies soit réduit à peu de choses; le sourire, l'accueil, les conseils ne sont pas pris en compte et la direction souhaite réduire les frais en faisant fi de notre désir d'être servi par des équipes que nous avons adopté et choisi. Visiblement, les gens de Trooz comptent bien peu dans l'esprit des managers de la société.

NON à la fusion des pharmacies

NON à la fermeture d'une officine

NON au déplacement du personnel et à l'éclatement des équipes

NON à la mise à mort d'un commerce troozien

NON au diktat d'une grande société pharmaceutique qui veut nous imposer SA manière de nous soigner.

Nos pharmacien(ne)s valent la peine que nous signiions cette pétition. Ce n'est pas une question d'argent, mais une question d'humanité et je demande, avec votre soutien massif, que la direction prenne en compte cette demande de conserver nos deux pharmacies.

Si la richesse des lendemains de cette société devait se faire au détriment de l'humain qui est en chacun de nous, qui peut espérer qu'il y ait des lendemains ?

Il ne s'agit pas ici de dénigrer un société pharmaceutique, par ailleurs financée par le peuple (Solidaris), mais de lui rappeler l'humanité q'elle pourrait oublier.

 Merci de votre soutien à nos pharmacies et signez la pétition en suivant toutes les instructions données par le site (allez au bout de la démarche c'est important).

 

Jean-Louis Lejaxhe

 


Jean-Louis Lejaxhe    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Jean-Louis Lejaxhe à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...