Pour une société ferroviaire intégrée et publique

Monsieur le Ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au Développement, chargé des grandes Villes,


En tant que navetteur, j'estime que la scission du Groupe SNCB en deux ou trois entités aura un impact négatif :

  • sur la sécurité car il y a un réel danger de voir chaque société réaliser ses priorités au détriment d'une vision, d'une gestion et d'un développement centralisés, cohérent de la sécurité. L'accident de Godinnes souligne le danger d'un trop grand morcellement des politiques de sécurité.
  • en matière de ponctualité car la démultiplication des canaux de communication (le personnel gérant les rails et signaux n'étant plus de la même société que celui qui fait rouler le train sur ces mêmes rails) et des intermédiaires chargés de prendre des mesures en temps réel ne peuvent qu'avoir des conséquences négative en matière de gestion du trafic ferroviaire.
  • en matière de coût pour la collectivité. Citons la démultiplication des intervenants, des administrations, services juridiques, informatiques, des personnes chargées des interphases entre les sociétés.
  • en matière de coût pour les usagers (prix moyen du billet,...). La Grande Bretagne, pays pionnier en matière de libéralisation et privatisation, en est un triste exemple, le prix moyen du ticket étant un des plus cher d'Europe.

 

  • et enfin sur la viabilité de l'opérateur ferroviaire né de votre projet de scission du Groupe SNCB, qui dès son lancement se verrait écrasé par une dette de près de 4 milliards d''euro conséquente de la libéralisation de pans entiers de l'activité de l'ancienne SNCB (petits collis, trafic de marchandise,...).

J'estime que les voyageurs, ont le droit d'avoir un réseau géré de façon efficace, centralisé de telle façon à rendre possible une politique cohérente pour la sécurité, la ponctualité et le coût.

Je soutiens donc totalement les exigences des cheminots pour une société ferroviaire intégrée et publique.

Je dis un non catégorique au plan comme il est proposé actuellement par le Ministre de tutelle M.Magnette.

Je refuse un deuxième scénario Sabena.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Anita Mahy à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...