Respecte mon quartier ! Etre con n’est ni un handicap ni un droit divin :

def-DL-jeunes-660.jpgNOS 5 MESURES POUR LUTTER CONTRE L’INSÉCURITÉ ET LA DÉLINQUANCE

Vivre en sécurité, pouvoir en toute quiétude faire ses courses, se promener ou jouer dans un parc, c’est pour nous un droit fondamental, à l’instar du droit au logement ou à l’éducation. Le droit à l’intégrité physique est primordial.

Nous voulons intervenir efficacement contre la violence et la criminalité, nous voulons les combattre avec efficacité et, en même temps, il convient de s’engager dans une politique de prévention.

Face à criminalité et la violence, la tolérance zéro est nécessaire. La violence doit être sévèrement sanctionnée elle aussi. En même temps, une meilleure politique de prévention est nécessaire et doit miser sur la justice sociale, des quartiers forts et des agents de quartier.

Ce que nous voulons :

1. Des bureaux de police de quartier aisément accessibles et davantage d’agents de quartier:

*Nous sommes partisans de bureaux de police aisément accessibles, également ouverts la nuit.

*Nous revalorisons le rôle de l’agent de quartier. Nous voulons que l’agent de quartier puisse accomplir efficacement ses missions axées sur la proximité, la connaissance du terrain et des ménages qui y habitent.

*La participation au niveau des quartiers, pour les habitants et les associations, afin de définir les priorités en matière de prévention et de sécurité dans le quartier.

2. Punir effectivement la criminalité

*Tolérance zéro ! Sanctionner joue un rôle dissuasif. Cela ne signifie pas qu’il faille sanctionner sévèrement à tort et à travers. Mais cela signifie toutefois qu’il convient effectivement de sanctionner.

*Régularité dans les amendes administratives 

*Automatisme de sanctions de types : travaux d’intérêt général . Nous souhaitons que la Ville de Seraing s’impose comme un véritable modèle  dans le développement et la promotion des mesures judiciaires alternatives qui ont pour objectif de permettre aux personnes ayant commis un délit de fournir un travail utile à la collectivité en réparation symbolique du préjudice causé.

*Convoquer les parents, émettre des amendes pour tous les délits commis par des mineurs 

3. Mieux vaut prévenir que guérir

*Nous voulons davantage d’aide, de prévention et de contrôle social par la présence active d’éducateurs de rue, de travailleurs sociaux et d’animateurs « jeunesse » dans les quartiers.

*En sus aux sanctions administratives communales , nous voulons des sanctions éducatives, basées sur la réparation des dégâts et l’aide aux victimes.Plus que de faire payer une amende, qui ne changera pas le comportement de qui peut la régler sans souci, nous voulons éduquer par le travail et sensibiliser aux conséquences de l’infraction.

*En cas de récidive, la sanction sera durcie, et en cas de refus de la médiation et de problèmes répétés, un appel à la justice sera fait. 

*Une interdiction de vendre de l’alcool pour les certains commerces (hors restaurant, bar  et café) en semaine : à partir de 20h et en weekend : à partir de 22h . 

4. La victime occupe une place centrale

*En cas de petite criminalité de rue, nous sommes surtout partisans de sanctions centrées sur la réparation, de sorte que les auteurs puissent se rendre compte de ce qu’ils ont provoqué chez les victimes.

5. Respect pour les droits démocratiques et sociaux

*Nous voulons stopper la politique de « sanctionner les pauvres » (règlement mendicité, interdiction de la distribution de la soupe aux plus démunis).

*Nous préférons une police orientée sur les quartiers, proches des gens, au système particulièrement onéreux des caméras et à la police contrôlée centralement par une chambre de contrôle, avec des unités centrales d’intervention.


Le comité quartier du Centenaire & Boulevard des Arts    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Le comité quartier du Centenaire & Boulevard des Arts à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...