Survol, du respect pour Sombreffe

A l’attention de Monsieur Jean-Luc CRUCKE, Ministre wallon des finances, du budget, de l'énergie, du climat et des aéroports,

En Wallonie, le bruit du trafic aérien concerne principalement les communes voisines des aéroports de Liège et Charleroi, et cela ne fait que croître depuis 25 ans. Il ne faut pas se leurrer sur le sujet, la progression phénoménale du trafic passagers de ces dernières années notamment à Charleroi est principalement due au développement de l'offre « low cost », dont nous constatons actuellement les limites eu égard aux différents problèmes rencontrés par RYANAIR.

Notre commune rurale, Sombreffe est donc concernée puisqu’elle se situe à un jet de pierre de Charleroi-Bruxelles-Sud. Vous n’êtes pas sans savoir et différentes études le démontrent, les personnes régulièrement exposées au bruit du trafic aérien ont un plus grand risque de souffrir d’hypertension, de maladies cardiovasculaires et de diabète. A cela s’ajoute bien entendu le stress généré et les troubles du sommeil éventuels

Il ne faut pas perdre également du vue qu’une catégorie bien spécifique de la population est davantage sensible à ces nuisances, les enfants. Comme les adultes, leur sommeil peut-être également perturbé, ce qui risque de mettre à mal leur développement et leur aptitude à assimiler, donc à apprendre. Il semble évident qu’un enfant qui se couche à 20 heures ou 21 heures et entend passer des avions jusque 23 h 00 ou plus aura du mal à trouver le sommeil et sera donc beaucoup moins réceptif à l’école le lendemain. Pas de besoin d’étude pour démontrer cela, il s’agit d’une simple évidence.

Force est de constater que sur notre commune, les nuisances ne font que croître depuis 20 ans, que cela soit sur le plan sonore ou écologique. A cela s’ajoute également, la perte de valeur des biens immobiliers des habitants,….Une étude a notamment démontré que celle-ci pouvait atteindre 30 % dans certaines circonstances. Encore une fois, pas besoin d’étude, il suffit de demander son avis à un agent immobilier sur le sujet.

Le but de cette pétition n’a pas pour but l’interdiction du survol de notre village, mais celui-ci existe depuis bien plus longtemps que l’aéroport et les vols « low-cost », nous entendons donc faire en sorte que nous soyons impactés le moins possible eu égard aux nuisances mentionnées ci-dessus. En deux mots que nous soyons RESPECTÉS !

Pour toutes ces raisons, les signataires de cette pétition adressée à Monsieur Jean-Luc CRUCKE, Ministre wallon des finances, du budget, de l'énergie, du climat et des aéroports demandent que :

- que les heures de décollage et d’atterrissage à Charleroi-Bruxelles-Sud restent maintenues entre 6 h 30 et 23 h 00, mais que les compagnies aériennes dépassant cette tranche horaire fassent l’objet de sanctions financières de la part de l’autorité. En effet, depuis des années, les dépassants de l’heure fatidique de 23 heures sont devenus légions alors que les dérogations devaient être exceptionnelles ;

- qu’une étude sonore sérieuse soit réalisée par l’implantation de sonomètres au cœur même de notre entité et cela à divers endroits (Sombreffe, Tongrinne, Ligny et Boignée) durant une période pertinente et suffisamment longue (juin, juillet, août et septembre) ;

- Revoir les valeurs-limites d’émission de bruit à la baisse en tenant compte des différentes évolutions techniques ;

- Procéder à une étude environnementale au sein de notre village afin de pouvoir évaluer au mieux les répercussions des survols tant sur le plan écologique, que sur le plan de la santé des humains et des animeaux.

Nous vous remercions à l’avance pour l’attention que vous porterez à la présente et nous restons dans l’attente d’une réponse de votre part.


Marc LALOUX - DéFI SOMBREFFE    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Marc LALOUX - DéFI SOMBREFFE à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...