Tapages nocturnes, vente et consommation de stupéfiants - bagarres et banditisme. Cela doit cesser !

Le café de l'Avenue Jean Dubrucq  n°2 à 1080 Bruxelles, (Molenbeek-Saint-Jean) est la source et le repère de nombreux trafic de stupéfiants, générant des nuisances pour tous les riverains à proximité !

Le café, à l'adresse citée plus haut, et enregistré à la banque carrefour des entreprises sous la dénomination : « LAVITA » dont le gérant est monsieur El Iraki Mustapha, est le quartier général, d’un nombre non négligeable de jeunes, consommateurs de stupéfiants pour la plupart et vendeurs pour quelques-uns.

Ce café a été contrôlé et fermé temporairement, à plusieurs reprises, mais le cycle infernal, reprend après quelques semaines, et le voisinage est reparti dans l’enfer que génère ces jeunes en manque de stupéfiants.  

Ce trafic de drogue ne va pas sans une série de nuisances et problèmes que doivent subir tous les honnêtes citoyens aux alentours, jour et nuit, et surtout la nuit !

Voici les faits :

  • Le café est devenu la « zone » de rencontre de ce trafic de drogue, connue de tous les consommateurs dans la région. Les citoyens qui passent devant ce café, ne doivent même pas « se forcer » pour remarquer le trafic en plein jour. Ce trafic inquiète les habitants du quartier, dévalue l’immobilier local, et donne un sentiment certain d’insécurité.
  • Les jeunes vendeurs/consommateurs, ont élu domicile, dans la rue, devant le quartier durant une grande partie de la journée, et une partie non négligeable de la nuit (jusqu’à 3-4 heures du matin !). Durant ce temps, ils crient, dérangent, salissent le quartier pendant que le voisinage essaie de prendre son mal en patience ! Jeu de football en pleine rue à 1h du matin !
  • Le voisinage ne peut plus ouvrir ses fenêtres, même en période de canicule. Vous devez accepter un bruit infernal de cris et insultes ou encore mieux, les fumée d’haschich qui remontent le long des maisons et entrent dans votre habitation !
  • Les jeunes s’assoient sur les rebords des commerces, y mangent, y laissent leurs immondices, crachent au sol, jettent leurs mégots… Et c’est au voisinage de nettoyer après eux !
  • De nombreuses bagarres éclatent, pour des raisons claires liées au trafic, et génèrent plusieurs soirs par semaine des nuisances sonores.
  • Il est impossible d’atteindre un minimum de calme avant 1 à 2 heures du matin ! et ce chaque jour !
  • L’ensemble des voisins ont demandé poliment, et ont répété à maintes reprise à ces jeunes et aux responsables du quartier de mettre fin à ces problèmes. Mais rien n’y fait ! Que pouvez-vous dire à des gens drogués et en attente de leur paie issue du trafic de drogue ?
  • Pour finir, LA POLICE, est impuissante malgré nos appels répétés pour nuisances, ils envoient une voiture qui passe, et n’ose même pas s’arrêter pour un contrôle ou une discussion.

Résultat, ces jeunes ont réussi à prendre en otage un quartier entier ! Où sont les responsables de la commune ? De la police ?

Les solutions existent :

  • Redéfinir le trajet des patrouilles du soir et de nuit, et contrôler, contrôler et encore contrôler. A chaque passage d’une voiture de police, des dizaines de ces jeunes fuient en prenant leurs jambes à leur cou, car en possession de quantité de stupéfiants importante. Augmentez les patrouilles et tôt au tard, ces trafiquants se sentiront dans l’insécurité de pouvoir exercer leurs activités illicites.
  • Une caméra de surveillance a été installée en face du café, mais cachée par trois énormes arbres qui cachent l’entièreté du champ de vision et qui ne sert donc à rien. Replanter les arbres ailleurs ou déplacer la caméra sur un autre immeuble et les autorités pourront enregistrer le trafic en temps réel. Il est évident, que dès lors, ces jeunes ne feront plus de trafic sous les yeux de la caméra.

 

Nous appelons donc la bourgmestre, madame Moureaux, de prendre urgemment des dispositions fortes pour protéger ses citoyens au risque de se retrouver avec plusieurs centaines de Molenbeekois mécontents et soucieux d’avoir à leur tête une responsable politique sur qui ils peuvent compter.

SIGNEZ CETTE PETITION POUR EXPRIMER VOTRE MECONTENTEMENT ET PERMETTRE A NOS AUTORITES COMMUNALES DE SE RENDRE COMPTE DE LA GRAVITE DE LA SITUATION.

café.png


Comité de vigilance citoyen de molenbeek-Saint-Jean    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Comité de vigilance citoyen de molenbeek-Saint-Jean à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...