Pour l'ouverture des lieux culturels aux élèves du secondaire

Madame la Ministre,  

En tant qu’enseignant.e.s, c’est avec consternation que nous avons pris connaissance, via votre circulaire n°7686 du 18 août 2020, de votre décision de suspendre jusqu’à nouvel ordre les activités extra-muros.  

Nous imaginons à quel point l’organisation de cette rentrée a été difficile à mettre en place et comprenons que des priorités aient été établies. Néanmoins, il nous semble inacceptable de considérer ces activités comme accessoires pour nos élèves : elles sont au contraire plus que jamais essentielles.  

Le décret « Missions » nous confie  - entre autres - celles de promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun de nos élèves, de les amener TOUS à prendre une place dans la vie économique, sociale et culturelle, de les préparer TOUS à être des citoyens responsables et d’assurer à TOUS des chances égales d’émancipation sociale. Or, nous affirmons que nous ne pouvons pas mener à bien ces missions si nous ne travaillons pas main dans la main avec notre partenaire de toujours : le secteur culturel.  

En effet, comment promouvoir le développement de la personne de chacun de nos élèves en leur refusant, après 6 mois chaotiques de repli sur soi, un contact avec un univers capable de réenchanter leur monde intérieur ? Comment, sans l’Art, encourager nos jeunes à interagir en tant qu’individus appartenant à un corps social ? Aujourd’hui plus que jamais, ils ont besoin qu’on leur donne l’envie de participer au monde que nous leur dessinons. Les enfermer en classe et leur refuser tout contact avec le monde extérieur se révélera catastrophique, nous en sommes intimement convaincus.  

Comment aider les citoyens de demain à prendre une place dans la vie culturelle en les en privant ? Comment assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale alors que cette mesure accentuerait la fracture entre ceux dont les parents offrent à leurs enfants un accès à la culture et les autres ?  

Le secteur culturel a prouvé qu’il était capable de s’adapter et de s’organiser en respectant les normes sanitaires : certains lieux sont d’ailleurs déjà ouverts au public et fonctionnent. Pourquoi devraient-ils rester fermés aux écoles ? Nous vous demandons aujourd’hui de nous accorder la confiance que vous accordez déjà à d’autres secteurs comme celui des transports ou de la grande distribution.  

Travailler au quotidien avec des adolescents demande énormément de cohérence. Comment pourrions-nous expliquer à nos élèves qu’ils n’ont pas le droit aujourd’hui d’aller dans une salle de théâtre de 200 spectateurs, mais bien dans un train ou un avion ? Comment leur dire que les plus chanceux d’entre eux ont le droit d’aller voir une exposition avec leurs parents, mais que les autres ne peuvent pas y être emmenés par leurs professeurs ?  

Aujourd’hui, il y a urgence. Nous ne pouvons pas reporter les décisions concernant les activités extra-muros : c’est dès à présent que se mettent en place les projets avec les centres culturels ou que se réservent les abonnements scolaires au théâtre. Dans quelques semaines, il sera trop tard pour nous, pour nos élèves et surtout pour notre partenaire qui risque l’agonie.  

Madame la Ministre, nous vous demandons instamment de nous donner les outils pour mener à bien les missions qui nous sont confiées. Il nous semble essentiel aujourd’hui non seulement de défendre le secteur culturel mais aussi de veiller à l’intérêt des élèves qui nous sont confiés. C’est pourquoi nous vous prions de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour que ces sorties extra-muros, qui sont l’essence même de notre travail, soient organisables dans le respect des mesures sanitaires.  

Des enseignant.e.s très inquiet.e.s,


Stéphanie Adams, Xavier Dessaucy, Sophie Bada, enseignant.e.s    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Stéphanie Adams, Xavier Dessaucy, Sophie Bada, enseignant.e.s à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...