AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET REVALORISATION BAREMIQUE DU PERSONNEL SOIGNANT

 

Cela fait de nombreuses années que les membres du personnel soignant, en en particulier les infirmier.es, se plaignent à juste titre de leurs conditions de travail et de leur rémunération.

Ils n’ont jamais été très soutenus, le Gouvernement tablant sur le fait qu’il s’agit d’un métier de « vocation » et sachant que ces héros du quotidien qui mettent souvent leur vie entre parenthèse pour sauver le nôtres ne mèneront jamais une action décisive (comme une grève générale) qui pourrait mettre en danger la vie des patients pour lesquels ils de dévouent.

Aujourd’hui, nous voyons tous à quel point ils sont importants pour notre société et à quel point nous devrions faire de leurs conditions de travail et de rémunération une priorité sociétale et budgétaire. Beaucoup d’entre nous les applaudissent chaque soir mais nous devons aller beaucoup plus loin. Le fait qu’on ne soit pas en mesure de leur fournir le minimum de matériel pour faire leur métier dans une relative sécurité, eux qui sont au front tous les jours (pas assez de masques disponibles pour le personnel soignant !!!) et le fait qu’un hôpital bruxellois référent pour le traitement du covid-19 (!) doive faire un appel aux dons pour s’acheter des respirateurs n’est pas digne d’un pays qui se dit démocratique, développé et civilisé. Ceci est inacceptable et doit donc cesser !

Par ailleurs, le fait que la durée d’étude pour les infirmer.es a été rallongée de 1 an (voire quasiment 2 car une année de spécialisation est indispensable) soit 4 ou 5 ans d’étude au total SANS revalorisation du diplôme (qui reste au niveau Bachelier) et SANS revalorisation barémique (alors que ce sera le cas notamment pour les enseignants dans la réforme prévue) représente une gifle pour toutes ces personnes qui se dévouent sans compter. La baisse du nombre d’étudiants est d’ailleurs un signe de malaise profond et représente une bombe à retardement pour notre Société.  

Nous demandons donc

Que la santé devienne une priorité budgétaire

- Que les conditions de travail du personnel soignant (médecins, infirmier.es,…) soient améliorées de manière drastique (réduction des heures de garde consecutives, nombre de patients par infirmier.es, garantie des conditions de sécurité,…)

Que le diplôme et le barème des infirmier.es soit revalorisé en fonction de la durée de leur formation et à la hauteur de leurs responsabilités

 

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_lisa-22-ans-infirmiere-depuis-18-mois-deja-au-bord-de-l-epuisement?id=10241287

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Vlieghe Olivier à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...