Contre la transformation de la ligne TEC 56 Namur - Nismes en ligne WEL au départ de Philippeville

Nous apprenions récemment le plan de l’Autorité Organisatrice du Transport (AOT) pour transformer, à moyen terme (horizon 2023), la ligne TEC 56 Namur-Nismes en ligne WEL (Wallonia Easy Line) qui serait au départ de Philippeville, et non plus de Nismes/Couvin.

L’argument avancé est que le nouveau trajet serait structurant et viendrait en complément du chemin de fer, et non en concurrence de celui-ci. Etant donné que Couvin possède une gare, la proposition de l’OAT dans le cadre du plan 2020-2023 est de supprimer le bus de Nismes à Philippeville et de faire prendre le train de Couvin à Philippeville (la partie Nismes-Couvin est ainsi complètement délaissée et mise de côté…), pour ensuite prendre le bus WEL Philippeville-Namur.

Cela pose un très gros problème au niveau de l’attractivité de la ligne, qui actuellement est sélectionnée pour sa rapidité de transport (ligne express). 

En effet, avec cette rupture de charge, en oubliant toute une portion de la région auparavant desservie et en tenant compte de la non-existence d’un abonnement/ticket combiné train+bus vont entrainer des effets néfastes pour toute la ligne :

- Augmentation inévitable des prix du trajet,

- Manque flagrant d’ergonomie sur la ligne Nismes-Namur (quelqu’un venant de Nismes devrait prendre 2 bus et un train pour se rendre à Namur, alors qu’il prend juste un bus à l’heure actuelle), 

- Problèmes qui surviendront vu le nombre de correspondances supplémentaires et l’offre actuelle de la SNCB et des TEC quant à la fréquence des bus/trains dans la région.

Les bus WEL présentent également quelques inconvénients quant à la méthode d’achat des places et d’activation à bord du bus.

Actuellement, les réservations se font exclusivement en ligne à partir d’une application mobile et ne peuvent être annulées (juste déplacées). De plus, pour valider son entrée dans le bus, il faut scanner un QR code depuis son smartphone. Or, cela mettrait en danger les populations paupérisées ou en fracture numérique, étant donné que tout un chacun ne possède pas nécessairement ce genre d’appareil.

Ce projet de transformation serait inacceptable en l’état actuel des choses.

Nous demandons donc le maintien de la ligne 56 dans sa formule actuelle. Des solutions doivent être trouvées pour éviter une telle rupture de charge.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Eddy Fontaine à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...