Pour des poursuites judiciaires à l'encontre de Yvan Mayeur

VOUS LAISSEZ-VOUS VOLER ET INSULTER SANS REAGIR ?

Yvan Mayeur a gravement nui aux citoyens Belges par des actes de vols, de négligences, de mise en danger, d'abus de pouvoir, de manque d'impartialité et des actes délibérés destiné à son enrichissement personnel. 

Une démission n'est pas suffisante après les vols avérés d'argent public qui plus était destiné aux plus démunis! 

En 2014 Yvan Mayeur est responsable de 112 policiers blessés par manque de professionnalisme. Dans l'affaire des hooligans en 2016, Yvan Mayeur ment délibérement pour se dédouaner de ses responsabilités vis à vis des incidents place de La Bourse à Bruxelles. 

Par cupidité et avarice, en 2014, usant de son influance Yvan Mayeur cumul la présidence du conseil d'administration de Vivaqua avec ses autres fonctions. Hors il est stipulé que pour une gestion optimale ce poste doit être un travail à plein temps.

Il désigne Pascale Peraïta (l'une de ses proches) pour lui succéder à la tête du CPAS et en tant que directrice du Samu social. En plus d'occuper un logement destiné aux plus démunis, elle perçoit un salaire annuel brut de 192 705,34 euros.

Concernant la création du pietonnier : Yvan Mayeur refuse d'organiser une consultation populaire sur le piétonnier. En quelques mois, le chiffre d'affaires des commerçants du centre de Bruxelles chute de 40 à 60 %, le prix de l'immobilier s'effondre et le mois d'avril connait 600 faillites (contre 40 pour le même mois de l'année précédente). Plus de 10 000 emplois seront menacés à Bruxelles.

Actions reprochés : le fait qu'il n'y a aucune concertation, un amateurisme, une improvisation, aucune réflexion dans la manière de mettre en place le piétonnier et sur ses impacts, un manque d'intérêt du projet dans une rue qui ne s'y prête pas, un manque de transparence, des problèmes de mobilité, des problèmes de sécurité, des problèmes d'insalubrité, des problèmes de fréquentation, une fuite des clients et des investisseurs, une mise en place du piétonnier de manière idéologue et dogmatique.

Le 16 janvier 2017, Yvan Mayeur qualifie ses administrés hostiles au piétonnier de cons ou de malveillants. 

En juin 2017, le scandale du SAMUSocial explose. Pour toute explication et avant que l'enquête se termine, il présente sa démission afin de fuir ses responsabilités. 

Nous exigons, en tant que citoyens, que des poursuites judiciaires à l'encontre de Yvan Mayeur soient engendrés. Et ce pour l'entièrté des actes malveillants qu'il a commis délibérément. 

En signant cette pétition vous dénoncez l'abus de nos trop nombreux représentants qui n'ont plus vocation à la mise en place d'infrastructures destinées à améliorer nos cités et nos conditions de vie mais qui exploitent notre système social et fédéral à des fins personnelles.  

 Il est de notre devoir de réagir et de reprendre le contrôle par des actes communautaires!  

Sources : Wikipédia, DH.be, Lesoir.be, LaLibre.be


droitspopulaires.com    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise droitspopulaires.com à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...