Autisme et souffrance psychique : Des professionnels dénoncent les impasses du réseau

Commentaires

#17

Entièrement d'accord avec le texte et soutien total à la démarche.

Didier DECOSTER (WILWERDANGE, 2020-03-03)

#35

Il me semble qu il serait justifier de revoir les normes d encadrement existantes. Les travailleurs sont trop peu nombreux et bien trop rapidement épuisés par la charge mentale et physique de ce boulot auquel ils donnent tout

Patricia PIETTE (LLN, 2020-03-03)

#55

Je vous soutiens

Hourya Moukrim (Bruxelles , 2020-03-03)

#58

Je signe pour que ces enfants avec leurs différences puissent grandir apaisés. Je signe aussi pour que les parents de ces enfants trouvent des clés pour leurs construire un avenir.

Marie Camille Goens (Bruxelles , 2020-03-03)

#59

J' ai une une sœur trisomique avec des comportements autistiques

Domenica Notarrigo (Mons, 2020-03-03)

#63

Ras le bol de délaisser personnes âgées, immigrés, handicapés, enfants victimes...

Tendre la main est ce qui nous différencie des ...

Jonathan Lafontaine (BRUXELLES , 2020-03-03)

#98

Je signe pcq il est temps d'avoir des politiques publiques à long terme dans bcp de domaines

Sebastien Geens (Villers lez heest , 2020-03-03)

#142

C’est beau!

Virginie Tack (Liege, 2020-03-03)

#158

Je crois à ce type de prise en charge et sais qu'il y en manque

Maelle Hanon (Bruxelles, 2020-03-04)

#165

Je signe

Cecile Housen (Liege, 2020-03-04)

#167

Je signe parce que je suis 100% d'accord

mileen janssens (Gent, 2020-03-04)

#177

Je suis intervenant dans une institution psychiatrique donnant des soins à des enfants/ados étant autistes ou psychotiques et je peux attester du manque cruel de structures pouvant accueillir les personnes atteintes de ce type de pathologie...
Il est temps de dégager des espaces de réflexion pour y remédier, mais aussi des fonds pour améliorer les conditions de ces personnes.

Martin Vastershaeghe (Bruxelles , 2020-03-04)

#178

Je souhaite aider ces personnes

Julien Van Massenhove (Spa, 2020-03-04)

#182

Je signe parce que je peux corroborer TOUT ce qui est dit dans ce texte de notre propre expérience avec notre fils Peter dont le profil est très proche à celui de Jeremy.
Peter a aujourd'hui 17 et après des années de souffrance, de nombreux passages dramatiques en psychiatrie, 3 ans en institution, nous nous retrouvons aujourd'hui exactement dans la même impasse...

Françoise Duperoux (Bruxelles, 2020-03-04)

#184

Je signe parce que mon fils aussi à droit à une vie!

Kafka Patrick (Bruxelles, 2020-03-04)

#187

Je signe car je soutiens que chacun, quel qu'il soit, a le droit d'être encadré , d'apprendre et d'être pris en charge par des personnes soucieuses de sa singularité. Un désir de les rencontrer, tel est ce que chaque enfant devrait pouvoir bénéficier chez les partenaires qui les accompagnent tout au long de leur vie. Dans le cas contraire, on devient vite maltraitant.
Travaillant avec des enfants en institution ayant reçu un diagnostique psychiatrique (autisme, psychose), je me rends également compte qu'il est difficile de réorienter ces enfants et leur famille vers d'autres partenaires tant cela manque dans le réseau. Ces enfants peuvent se retrouver exclus de leur nouveau lieu de prise en charge tant ils n'ont pas les outils pour s'adapter aux demandes qu'on leur fait ou aux méthodes utilisées (notamment en milieu scolaire ou institutions fonctionnant avec des programmes).
L'enfant qui ne répond pas à la norme est exclu et se retrouve à la maison, de manière parfois catastrophique pour lui et sa famille.
Je soutiens donc les valeurs de cette pétition en espérant que ce témoignage permette des changements.

Chloé Dillies, intervenante à l'Antenne 110.

Chloé Dillies (Bruxelles, 2020-03-04)

#193

Il y a urgence à changer les choses

Helene Pensis (Virginal samme, 2020-03-04)

#198

Je signe parce que j’aime mon ami qui travail dans ce domaine ❤️

Guillaume Tournay (Rixensart , 2020-03-04)



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...