Braine-l'Alleud - Non à l'urbanisation démesurée de notre quartier !

AvantAprèsFinal2.jpg

Cette pétition est une réponse des riverains au certificat d’urbanisme n°2019/PU103/GH afin d’exprimer notre opposition à ce dernier à cause de l’impact direct sur leur qualité de vie.

Réagissons afin de protéger notre quartier et notre qualité de vie à Braine-l'Alleud, nous avons jusqu'au 9 février 2020 au plus tard pour nous faire entendre !

Concerne: L’enquête publique relative à la demande d’urbanisme n°2019/PU103/GH de S.A. THOMAS & PIRON C/O Monsieur WAUTERS Thomas pour un bien sis Rue Ernest Laurent, 1420 Braine-l’Alleud (cadastré division 4 section E n°651S12, n°651R12, n°608A, n°593H, n°593H, n°593E, n°593D, n°593C, division 2 section A n° 730P2) tendant à construire 4 immeubles totalisant 51 appartements, 3 maisons, modifier la voirie, ouvrir une voirie et modifier des alignements.

 

Les arguments qui sont décrits ci-dessous reprennent l’ensemble des doléances et inquiétudes de tous les voisins concernés par ce projet. Les habitants sont inquiets concernant :  

  1. Une augmentation importante de la circulation et la sécurité: Suite à la demande de la S.A. THOMAS & PIRON pour la construction de 3 maisons mitoyennes aux maisons de l’Avenue de la Garde Impériale, de 4 immeubles distincts comprenant un ensemble de 51 appartements de 2 à 3 ou 4 chambres et de 88 parkings souterrains, de 10 emplacements extérieurs, de 29 parkings publics et de 6 emplacements pour les maisons (au total 133 parkings, donc à minima 133 véhicules supplémentaires) ainsi que d’une nouvelle voirie, nous craignons une augmentation importante de la circulation dans les différentes rues et avenues autour du site: Rue Ernest Laurent, Avenue de la Grande Armée, Avenue Béatrice de Cusance, Avenue Prince Charles de Lorraine, Avenue de l’Empereur, Avenue de la Garde Impériale ainsi que sur la nouvelle voirie créée dans le prolongement de l’Avenue de la Garde Impériale. Cette augmentation de trafic ne permettra plus une circulation fluide et la mobilité deviendra difficile autour des 2 écoles (Athénée Riva Bella et école Sainte Bernadette) avec des risques non négligeables d’accidents dont les premières victimes seront les enfants et les personnes âgées. Avez-vous prévu des dispositifs sécuritaires pour les écoles ?
  2. La perte d’intimité : La hauteur des bâtiments aura un impact important sur le vis-à-vis dans les jardins. Les nouveaux occupants desdits immeubles auront une vue plongeante sur nos jardins. Cette perte d’intimité sera intolérable pour certains propriétaires qui auront une vue « imprenable » sur des immeubles de plus de 12 mètres de haut sachant que même le placement de panneaux de séparation ne permet pas de maintenir un niveau d’intimité acceptable.
  3. La perte de luminosité naturelle du soleil : La hauteur des bâtiments empêchera définitivement certains jardins aux alentours de bénéficier de la lumière naturelle du soleil. Ceux-ci resteront, après les travaux, en grande partie à l’ombre. Il est à remarquer que nous sommes à une époque où chacun est en droit de s’inquiéter de l’avenir de la planète et de l’environnement, que la pose de panneaux solaires est un moyen de répondre à cette préoccupation. Par la construction de bâtiments si élevés, certains propriétaires ne pourront plus participer à ce grand mouvement écologique. Ceux-ci seront contraints de renoncer à cet investissement.
  4. Les garages dans les jardins et des nuisances:  L’accès aux parkings souterrains est prévu sur le côté des bâtiments c’est-à-dire au niveau des jardins des propriétaires actuels situés Rue Ernest Laurent et Avenue de La Garde Impériale. Ceci provoquera plusieurs types de pollutions et nuisances : sonore (moteurs, ouverture et fermeture des portes coulissantes, bruits nocturnes), visuelles (véhicules en eux-mêmes et phares, luminosité nocturnes) et de l’air par le nombre de véhicules supplémentaires qui circuleront dans le quartier. Ces nuisances nocturnes (bruits et luminosité) vont déranger également la faune nocturne dont celle du parc voisin.
  5. Diminution de la qualité de vie : L’augmentation de la densité de population ne va pas de pair avec l’augmentation de la qualité de vie que prône la Région Wallonne. En effet, nous manquons déjà de places dans les crèches et les écoles et cela malgré la déclaration de politique 2018-2024 présentée par le collège communal de Braine-l’Alleud au conseil communal conjoint du 27/02/2019. Autrement dit, la création de structures d’accueil de la petite enfance ne suit pas le rythme des constructions de bâtiments à caractère privé. Ces nouvelles constructions ne feront qu’entraîner une diminution de la qualité de vie. Les espaces verts se réduisent et tout particulièrement celui où seront construits les différents immeubles. Avez-vous prévu au budget communal une somme définie pour une augmentation de la capacité d’accueil de la petite enfance ?
  6. L’environnement : Nous voudrions savoir si la parcelle verte (petit parc) n’a pas changé de destination, de zones non constructibles (zones vertes) à constructibles à la suite de l’achat du terrain par de la S.A. THOMAS & PIRON.  Nous demandons de fixer impérativement la destination de ladite parcelle en zone verte. (Parcelle E651S12)
  7. Les nuisibles : Des appartements seront construits en-dessous du niveau du sol des jardins attenants aux nouvelles constructions et le voisinage risque d’être confrontés à des nuisibles tels que feuilles mortes, animaux indésirables, humidité et inondation. (Cf. extrait plan geoapps.wallonie.be/inondations/…)
  8. Stabilité du sol : Nous sommes en droit de mettre en doute la stabilité du sol surtout que certains nouveaux appartements seront en-dessous des niveaux des jardins actuels et que le sol de la cour de récréation de l’Athénée Riva Bella attenante au terrain et au futurs bâtiments s’est effondré, il y a déjà quelques temps, de plusieurs mètres.
  9. Exigences raisonnables, légitimes et fondées d’esthétique et d’intégration non atteintes : Ces exigences ne sont pas atteintes en raison de l’incohérence dans le style des façades des maisons et immeubles du lotissement déjà existant et le style de façade proposé par la S.A. THOMAS & PIRON. Le parement prévu par la S.A. THOMAS & PIRON est un crépis gris moyen et blanc cassé. Ce qui ne permet pas aux nouvelles maisons accolées au 76 avenue de la Garde Impériale ainsi qu’aux nouveaux bâtiments de se fondre dans le style des maisons et immeubles du lotissement dont les façades sont en briques. Ce qui choquera également la vue d’ensemble est le dernier niveau d’appartements bardé de panneaux de couleur gris foncé. L’aspect massif des immeubles en L sera accentué par la hauteur, les couleurs et le type de parement utilisés.

Pour ces raisons nous demandons de revoir la demande d’urbanisme. Nous requérons une diminution drastique du nombre d’appartements ainsi qu’une diminution de la hauteur de ceux-ci et une limitation ou annulation de la nouvelle voirie traversante. Nous demandons également, d’une manière globale ainsi que spécifique, de mener une politique communale proche des Brainois et de leurs intérêts. Nous espérons être entendu(e) par le Collège communal.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Eric Vasanne à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...