PETITION COMMERCANTS LOCATAIRES

PETITION DES COMMERCANTS LOCATAIRES BELGES   OBJET :

DIMINUTION DU LOYER DE BAUX COMMERCIAUX PENDANT LA PERIODE DU COVID.

  Madame la Ministre Wilmès , Depuis le début de la crise sanitaire, à notre sens vous avez été d’une incroyable réactivité : mesures sanitaires, prime unique, le droit passerelle, baisse de la TVA, chômage temporaire, etc….

  La prime unique de 4000€ de la région Bruxelloise a été utilisée majoritairement pour le paiement des loyers privés ou et commerciaux. Mais pourquoi une prime unique de 4000€ alors que pour la région Wallonne et flamande la prime octroyée était de 5000€ ?  Sachant que la région Bruxelloise est la plus onéreuse aux niveaux des loyers et de la vie en général, vous conviendrez que les indépendants bruxellois se sentent lésés.

Nous sommes heureux que les indépendants résidant sur le territoire flamand aient obtenu une aide de 160€ par jour, mais nous déplorons de ne pas avoir pu bénéficier de cette aide au combien importante.

  Nous, exerçant dans le secteur Horeca et autres, vivons essentiellement d’une clientèle « bureau » et pour d’autres du tourisme du spectacle, Cette clientèle vitale pour nous est réduite à peau de chagrin. La clientèle locale ne représente qu’un très faible pourcentage de nos revenus. Après deux mois de reprise, le constat est sans appel, nos recettes n’atteignent jamais 30 pourcents de notre chiffre d’affaire habituel.

  Ce qui va nous mettre en position de faillite, ce sont les loyers et nos charges d’exploitation. Nos bailleurs qui sont des opérateurs à part entière dans le système économique, que nous considérons comme des collaborateurs ne doivent surtout pas devenir nos fossoyeurs.

Le constat est simple : toutes les aides financières que l’état nous a procurées ou nous procurera encore serviront seulement à essayer de payer nos bailleurs. Elles ne nous permettront même pas de payer nos charges d’exploitation. Nos bailleurs ne sont pas légalement impactés par la crise Covid. Certains ont fait un geste solidaire pendant le lockdown, mais malheureusement, tous les commerçants n’ont pas pu bénéficier d’une aide de leur part et cela a créé des inégalités (concurrence déloyale)

Il faut féliciter la décision de la Régie Foncière de la Ville de Bruxelles de ne pas avoir réclamé le moindre loyer à ses locataires commerçants impactés par le Covid durant le lockdown. Cependant, un grand nombre de commerçant n’a pas eu cette chance sur le territoire national. Actuellement, nos bailleurs nous réclament la totalité du loyer, alors que nous n’atteignons même pas 30 pourcents de notre chiffre d’affaire. Dans ces conditions-là, il nous est impossible de respecter les clauses du bail.

Nous sommes conscients que les propriétaires ont aussi des charges à honorer, c’est pourquoi nous pensons que les banques doivent aussi faire preuve de solidarité comme l’Etat et les citoyens en ont fait preuve lors des différentes crises boursières. Cela fait maintenant presque 6 mois, que nous vivons un enfer. Physiquement et mentalement, nous sommes usés. Nous avons bien du mal à trouver le sommeil. En nous levant le matin, nous nous   levons seulement pour essayer d’arriver à payer nos loyers et charges. Nous ne travaillons pas pour vivre mais survivre péniblement. Et que dire de nos salariés qui pour beaucoup sont encore au chômage temporaire.

De plus, cette crise sanitaire risque de s’éterniser.

 A SITUATION EXTRAORDINAIRE, NOUS DEMANDONS DES DECISIONS EXTRAORDINAIRES.   PAR CETTE PETITION NOUS VOUS DEMANDONS DE FAIRE ADOPTER UNE LOI COVID POUR LES BAILLEURS :

-          Une diminution de 50 pourcents des loyers depuis le début et durant toute la crise Covid.  

-          Ne pas accepter un report des loyers car reporter un problème n’est pas le solutionner.  

-          Exiger aux banques de s’adapter à cette loi pour les propriétaires qui ont des crédits à honorer.  

Nous espérons que vous serez sensibles à nos demandes. Le temps presse ! Les premières faillites sont là. Nous sommes fiers du travail que nous faisons chaque jour. Donnez-nous l’opportunité de poursuivre nos carrières. Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer Madame la Ministre , nos considérations les plus distinguées.

  N’OUBLIONS PAS NOTRE DEVISE NATIONALE, L’UNION FAIT LA FORCE

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Van Rossem Marc à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.be à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...